NOUVELLES
01/02/2014 09:42 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

La fille de Woody Allen maintient avoir été agressée sexuellement par son père

Dylan Farrow a renouvelé ses allégations d'agression sexuelle contre le réalisateur Woody Allen, qui l'a adoptée avec l'actrice Mia Farrow.

Dans une lettre ouverte au New York Times publiée en ligne samedi, Dylan Farrow s'est exprimée publiquement pour la première fois depuis l'incident, qui aurait eu lieu en 1992, lorsqu'elle était âgée de sept ans. Elle a confié au chroniqueur Nicholas Kristof que M. Allen s'en était tiré indemne et que cela la « hantait ».

« Le fait qu'il ait pu échapper à ce qu'il a fait m'a hantée alors que je grandissais », écrit la jeune femme.

Le New York Times affirme que Woody Allen a refusé de commenter. Des représentants de M. Allen et de son ancienne compagne Mia Farrow n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires de l'Associated Press, samedi. Woody Allen affirme depuis longtemps qu'il n'a rien à se reprocher dans cette affaire.

Agressions répétées

Dans sa lettre, Dylan Farrow déclare qu'en 1992, dans la résidence de la famille au Connecticut, Woody Allen l'a entraînée dans un « grenier sombre semblable à un placard » et qu'il l'a ensuite « agressée sexuellement ». La jeune femme ne donne pas de détails, mais décrit d'autres comportements inappropriés.

Elle affirme notamment que son père adoptif l'entraînait dans le lit avec lui, et qu'à d'autres occasions, « il plaçait sa tête sur (ses) cuisses nues et inspirait et expirait ».

« D'aussi loin que je me souvienne, mon père m'a fait des choses que je n'aimais pas », écrit-elle. « Ces choses se produisaient si souvent, de façon si routinière et si soigneusement cachée à ma mère qui m'aurait protégée si elle avait su, que je pensais que c'était normal. »

Aucune accusation déposée

Woody Allen a fait l'objet d'une enquête pour des allégations d'agression sexuelle sur un enfant en 1992 au Connecticut. L'enquête a eu lieu l'année suivante, mais les procureurs ont décidé de ne pas porter d'accusations.

La gestion de l'enquête a été critiquée après que le procureur du comté de Litchfiled, Frank S. Maco, eut déclaré lors d'une conférence de presse qu'il y avait une « cause probable » d'accuser Woody Allen, même s'il avait choisi de ne pas le faire. Un comité disciplinaire a estimé que M. Maco avait peut-être porté préjudice à la bataille judiciaire sur la garde de l'enfant entre Woody Allen et Mia Farrow en lançant une accusation, mais sans porter d'accusations formelles.

Les allégations sur ces agressions sexuelles alléguées contre Dylan Farrow ont émergé peu après que Woody Allen eut entamé une relation avec une autre fille adoptive de Mia Farrow, Soon-yi Previn, qui était âgé d'environ 19 ans à l'époque. Le réalisateur n'était pas le père adoptif de Soon-yi. Ils se sont mariés en 1997 et ont adopté deux filles.

Même si plusieurs de ses admirateurs n'ont jamais digéré sa relation avec Soon-yi, la carrière de Woody Allen n'en a pas souffert. Il a continué de présenter un nouveau film presque chaque année, et son oeuvre la plus récente, Blue Jasmine, a remporté trois nominations aux Golden Globes.

Dylan Farrow a senti le besoin de parler après que Woody Allen a reçu un prix honorifique à la dernière cérémonie des Golden Globes. Le réalisateur n'a pas participé à la cérémonie, puisqu'il se tient généralement loin de ce genre d'événement. Mais durant la diffusion télévisée de l'hommage qui lui était rendu, son fils biologique, Ronan Farrow, a écrit sur Twitter : « J'ai manqué l'hommage à Woody Allen. Ont-ils présenté la partie où une femme confirme publiquement qu'il l'a agressée sexuellement à l'âge de sept ans? »

Ronan Farrow est le seul enfant biologique de Woody Allen et de Mia Farrow, même si celle-ci a déjà déclaré qu'il pourrait être le fils de Frank Sinatra. Ronan n'a plus de contact avec Woody Allen.

Dylan Farrow, qui est mariée, vit maintenant en Floride sous un autre nom.

PLUS:rc