Indonésie: l'éruption spectaculaire du volcan Sinabung fait au moins 14 morts (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
INDONESIA VOLCANO
ASSOCIATED PRESS

Au moins quatorze personnes ont été tuées samedi, englouties par les nuages de cendres brûlants crachés par le volcan Sinabung, sur l'île de Sumatra, dans l'ouest de l'Indonésie, lors d'une spectaculaire éruption.

Les photos prises par un reporter de l'AFP sur les lieux montrent des scènes apocalyptiques: des cadavres couverts de cendres au bord d'une route à seulement 2,7 kilomètres du cratère alors que des secouristes portant des masques de protection luttent contre l'épaisse fumée pour les atteindre.

Les autorités craignent que le bilan de quatorze morts s'alourdisse mais, en raison d'une forte teneur en gaz mortels et de la chaleur du nuage provenant du volcan, les opérations de recherche et de sauvetage ont dû être interrompues, selon des responsables locaux.

«Nous pensons qu'il y a plus de victimes, mais on ne peut les récupérer parce qu'elles se trouvent dans la trajectoire du nuage (de cendres) brûlant», a déclaré Sutopo Purwo Nugroho, le porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes.

Toutes les victimes jusqu'alors retrouvées dans le village de Sukameriah, au pied du Sinabung, dont quatre écoliers qui participaient à une excursion au volcan, ont pu être identifiées, a-t-il indiqué.

«La peau (des cadavres) était intacte, les visages étaient enflés et les langues sortaient de leurs bouches», a témoigné un journaliste de l'AFP.

Trois autres personnes, un père et son fils qui voulaient honorer les tombes de leurs ancêtres, ainsi qu'un autre homme qui souhaitait vérifier dans le secteur l'état de sa maison abandonnée depuis longtemps, souffrent de graves brûlures et sont en soins intensifs dans un hôpital local, a déclaré à l'AFP le responsable du district de Karo, Johnson Tarigan.

Le volcan du mont Sinabung était en sommeil depuis 400 ans mais s'est réveillé en 2010 puis en septembre 2013.

Relativement calme depuis la mi-janvier, il est brusquement entré en éruption samedi matin, éjectant de la roche et de la cendre chaude jusqu'à 2 000 mètres d'altitude.

Toute la campagne environnante est recouverte d'une poussière grise.

Depuis septembre, 30 000 personnes ont été évacuées de la région. Mais certains habitants sont rentrés chez eux vendredi après un avis favorable du Centre de volcanologie et de géologie suite à l'accalmie enregistrée, les volcanologues estimant que les maisons à l'extérieur d'un rayon de cinq kilomètres de la montagne étaient en sécurité.

Les évacuations devaient reprendre dimanche, a annoncé M. Nugroho.

Le village de Sukameriah se situe dans la zone rouge, là où la présence humaine est strictement interdite. Mais, malgré cette interdiction, les habitants pénètrent souvent dans la zone pour vérifier leurs maisons et leurs biens ainsi que leurs récoltes, ont indiqué des responsables.

Le Sinabung est l'un des 129 volcans actifs en Indonésie, pays qui se trouve sur la «ceinture de feu du Pacifique», un alignement de volcans qui borde l'océan Pacifique en suivant un ensemble de limites de plaques tectoniques et de failles.

En août 2013, cinq personnes ont été tuées et des centaines évacuées lors de l'éruption d'un autre volcan sur une petite île dans la province indonésienne de Nusa Tenggara oriental.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Éruption du volcan Sinabung en Indonésie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

En Indonésie, deux éruptions volcaniques d'ampleur - Le Monde

Indonésie: volcan Sinabung en éruption - Canoe

Éruption volcanique en Indonésie: 14 morts et 3 blessés