NOUVELLES
01/02/2014 07:27 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Guy, Brooks, Jones, Strahan, Reed, Williams et Humphrey seront immortalisés

NEW YORK, États-Unis - Ray Guy est devenu le premier botteur de dégagement à être élu au Temple de la renommée du football professionnel.

En plus de l'ancien des Raiders d'Oakland, deux joueurs admissibles pour une première fois ont aussi été élus: le secondeur Derrick Brooks et le bloqueur Walter Jones.

Le nouveau groupe d'immortels est complété par l'ailier défensif Michael Strahan, le receveur Andre Reed, le demi défensif Aeneas Williams et l'ailier défensif Claude Humphrey. Guy et Humphrey ont été élus par le comité des vétérans.

L'annonce a été faite samedi soir, lors du gala des honneurs individuels de la NFL, moins de 24 heures avant le début du premier Super Bowl disputé dans un stade ouvert dans une ville où il fait froid l'hiver. Les Broncos de Denver affronteront les Seahawks de Seattle.

Parmi les finalistes qui n'ont pas été retenus, on retrouve deux personnes qui ont des liens avec l'ancien quart des Colts d'Indianapolis et quart actuel des Broncos Peyton Manning — l'entraîneur Tony Dungy et le receveur Marvin Harrison.

Chacun des nouveaux membres du Temple de la renommée est monté sur la scène et a été présenté de manière individuelle. Strahan, qui a aidé les Giants de New York à remporter deux fois le Super Bowl, a été accueilli chaleureusement par les partisans.

Les cérémonies d'intronisation auront lieu le 1er août à Canton, en Ohio.

Guy a transformé la position de botteur en outil pour la défensive après être devenu le premier à cette position à être repêché lors du premier tour du repêchage de la NFL, en 1973. Il a provoqué l'ajout du «temps de vol» dans le vocabulaire du football et a disputé l'ensemble de ses 207 matchs en 14 saisons avec les Raiders.

Il a maintenu une moyenne de 42,4 verges par dégagement, chutant sous la barre des 40 verges seulement lors de la saison 1982, qui a été écourtée par une grève. Seulement trois de ses 1049 bottés ont été bloqués et il a établi un record de la NFL avec 619 bottés d'affilée sans être victime d'un bloc. Il a envoyé 209 bottés à l'intérieur de la ligne de 20 verges adverses, dont 77 lors de ses trois dernières saisons.

«C'est gratifiant de voir un botteur de dégagement aller au Temple de la renommée», a dit Guy, qui rejoint le botteur de précision Jan Stenerud en tant que seuls botteurs au panthéon du football. «Que ce soit moi ou quelqu'un d'autre, il fallait que nous soyons représentés.»

De son côté, Brooks a été la pierre angulaire de la défensive des Buccaneers de Tampa Bay, qui a été la meilleure de la NFL de 2002 à 2005. Il a été élu joueur défensif par excellence en 2002, quand les Bucs ont remporté leur seul titre du Super Bowl.

Repêché par les Seahawks en 1997, Jones a aidé le porteur de ballon Shaun Alexander à connaître une brillante carrière, lui qui a été nommé joueur par excellence dans la NFL en 2005.

«Tout ce que je voulais faire, c'était d'atteindre la NFL et prouver que je pouvais jouer au football, a raconté Jones. C'est spécial d'être ici en même temps que les Seahawks se retrouvent au Super Bowl.»

Strahan a établi un record de la NFL avec 22 sacs et demi en 2001.

Reed a disputé ses 15 premières saisons dans la NFL avec les Bills de Buffalo, encaissant quatre revers au Super Bowl. Ses 951 passes captées en carrière représentent le troisième plus haut total dans l'histoire du circuit. Il a récolté 13 198 verges de gains et a inscrit 87 touchés.

Williams a disputé 14 saisons dans la NFL, les 10 premières avec les Cardinals de l'Arizona et les quatre dernières avec les Rams de St. Louis. Il a réussi 55 interceptions, dont neuf en 1994.

Finalement, les portes du Temple se sont ouvertes à Humphrey à sa 28e année d'admissibilité. Invité à six reprises au Pro Bowl, il a réussi 122 sacs en 14 saisons avec les Falcons d'Atlanta et les Eagles de Philadelphie.

«Je n'ai jamais vraiment perdu espoir», a dit Humphrey, dont le seul regret est que son épouse, qui est décédée en juillet, ne le verra pas être honoré à Canton. «J'ai toujours cru qu'il y avait une place pour moi ici.»

PLUS:pc