NOUVELLES
01/02/2014 01:29 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Espagne - 22e j.: Coup de tonnerre de Valence, qui renverse le Barça

Le FC Barcelone a été renversé par Valence (2-3) samedi, concédant son premier revers depuis avril 2012 à domicile en Championnat d'Espagne et donnant l'opportunité à l'Atletico ou au Real Madrid de prendre le pouvoir dimanche pour la 22e journée.

Malgré des buts d'Alexis Sanchez (7) et Lionel Messi (54, sur penalty), le Barça s'est incliné devant Dani Parejo (44), Pablo Piatti (49) puis Paco Alcacer (59). Et dans un match bien commencé mais très mal fini, les Catalans ont terminé à 10 après l'expulsion de Jordi Alba pour un deuxième carton jaune (77).

Le coup de tonnerre juste avant le coup d'Etat? Voilà Barcelone sous la menace de l'Atletico, deuxième à égalité de points (54) avant de recevoir dimanche (18h00 GMT) la Real Sociedad (6e), et du Real, troisième à une longueur (53), qui se déplace dimanche soir (20h00 GMT) dans l'antre de l'Athletic Bilbao (4e).

En cas de victoire, l'un des deux clubs madrilènes peut déposséder le Barça de ce trône, qu'il occupe depuis la première journée de la saison 2012-2013, soit 59 journées d'affilée.

"Probablement qu'à la fin de cette journée nous nous retrouverons derrière pour la première fois depuis très longtemps", a reconnu l'entraîneur barcelonais Gerardo Martino, qui a exhorté ses joueurs à "ne pas baisser les bras".

"Comme nous devons encore jouer contre les équipes qui sont à la lutte avec nous, nos chances sont intactes", a-t-il souligné.

Le Barça groggy

Rien ne laissait présager un tel passage à vide du leader face à Valence, 10e de la Liga avant cette journée.

Au Camp Nou samedi, il y a d'abord eu l'émotion d'une minute de silence après le décès samedi matin de Luis Aragones, sélectionneur de l'Espagne championne d'Europe en 2008.

Puis, il y a eu l'enthousiasme douché d'un Barça qui a dominé la première demi-heure mais laissé Valence revenir dans le match.

Lionel Messi a amené l'ouverture du score grâce à sa cinquième passe décisive en trois rencontres toutes compétitions confondues: décalé sur la gauche de la surface, l'Argentin a décoché un centre-tir qu'Alexis a repris sans contrôle, imprimant au ballon une curieuse trajectoire bombée qui a lobé le gardien (7).

Mais une baisse de rythme au bout de 30 minutes a permis au FC Valence, galvanisé par son nouvel entraîneur Juan Antonio Pizzi, de revenir dans le match: le club "ché" a égalisé grâce à Sofiane Feghouli, qui a centré en retrait pour Dani Parejo (44).

Le Barça est rentré au vestiaire sonné et il s'est retrouvé groggy lorsque Pablo Piatti, d'une tête lobée, a trompé à nouveau le gardien Victor Valdes (49).

"Dans un état de désespoir"

"Le premier but, à la fin de la première période, nous a fait mal", a commenté Martino.

"Et sûrement que le deuxième nous a plongés peut-être dans un état de désespoir qui nous a poussés à commettre des erreurs. Il semble qu'il y avait une équipe en première période et une autre en seconde."

Certes, Messi a égalisé sur un penalty généreux (54) après un ballon apparemment touché de l'épaule par le défenseur Ricardo Costa dans sa surface - soit le 9e but de l'Argentin en Liga cette saison et son premier depuis un succès à Almeria (2-0) fin septembre.

Mais Valence, déchaîné, a repris l'avantage sur un nouveau déboulé de l'intenable Feghouli, qui a trouvé cette fois Paco Alcacer en retrait (59).

Mené au score à 30 minutes de la fin, le Barça s'est ensuite montré trop lent et trop imprécis pour percer le mur valencien.

Et Messi a raté la balle d'égalisation sur un tir croisé dans le temps additionnel, laissant le club blaugrana s'incliner chez lui en championnat pour la première fois depuis un match contre le Real Madrid (1-2) en avril 2012.

jed/fbx/bvo

PLUS:hp