VIDÉO
01/02/2014 11:32 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

De nouveaux heurts à Bangkok font au moins sept blessés (VIDÉO)

BANGKOK - Des coups de feu ont retenti à une intersection achalandée à Bangkok, la capitale de la Thaïlande, pendant plus d'une heure, samedi, alors que des opposants et des partisans du gouvernement s'affrontaient à la veille d'élections nationales controversées. Au moins sept personnes ont été blessées, y compris un photojournaliste américain.

Des personnes coincées au coeur de la fusillade se sont refugiées derrière des voitures et se sont accroupies sur un pont piétonnier, tandis que d'autres prenaient la fuite à l'intérieur d'un centre commercial voisin. Plusieurs tireurs masqués portant des gilets pare-balles se sont postés sous un viaduc d'autoroute alors que l'un d'eux utilisait une arme cachée dans un sac.

La confrontation a commencé après qu'un groupe de partisans pro-gouvernementaux se fut rendu à un bureau de district dans la banlieue nord de Laksi. Ce bureau, qui contient des boîtes de scrutin, est assiégé par des manifestants qui veulent faire dérailler le processus électoral de dimanche.

Alors que les tirs retentissaient dans la zone et que des gens apeurés criaient, des partisans du gouvernement en colère et armés de bâtons ont fracassé le pare-brise d'une voiture contenant des manifestants pendant que celle-ci s'éloignait de l'endroit. Les deux camps se sont également lancé des pierres et des pétards. Des journalistes de l'Associated Press ont aussi vu un tireur utiliser un fusil d'assaut, et un autre faire feu avec un pistolet.

Selon les services d'urgence de la ville, au moins six Thaïlandais ont été blessés, y compris un journaliste local. Un photoreporter américain, James Nachtwey, a été éraflé à la jambe par un projectile.

Cette violence s'inscrit dans un mouvement de contestation qui a pris le contrôle d'une demi-douzaine de carrefours importants à Bangkok, et tente de renverser le gouvernement de la première ministre Yingluck Shinawatra, qu'il accuse d'être corrompu.

Au moins 10 personnes ont été tuées et près de 600 autres blessées depuis la fin de 2013.