NOUVELLES
01/02/2014 10:48 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Crises à répétition en Thaïlande depuis le putsch de 2006

La Thaïlande, où les législatives ont été perturbées par l'opposition dimanche, est empêtrée dans les crises politiques cycliques depuis le putsch de 2006, malgré des législatives en 2007 et 2011:

2006

- 19 septembre: après d'importantes manifestations, des généraux royalistes renversent Thaksin Shinawatra, Premier ministre depuis 2001, au moment où il est à New York. Les militaires gèrent le pays.

2007

- décembre: Premières élections post-coup. Victoire du Parti du pouvoir du Peuple (PPP), proche de Thaksin.

2008

- mai: le mouvement royaliste et anti-Thaksin des "chemises jaunes" organise de nouvelles manifestations.

- septembre: état d'urgence déclaré après des heurts entre groupes anti et progouvernement (un mort), près du siège du gouvernement occupé par les "jaunes".

Le Premier ministre pro-Thaksin, Samak Sundaravej, est contraint à la démission par la Cour constitutionnelle après avoir accepté de l'argent d'une entreprise privée produisant ses émissions culinaires à la télévision.

- octobre: deux morts lors d'affrontements entre forces de l'ordre et manifestants. Un tribunal condamne Thaksin, en exil, à deux ans de prison pour conflit d'intérêt.

- novembre-décembre: les "chemises jaunes" bloquent les aéroports de Bangkok pendant neuf jours.

- décembre: la Cour constitutionnelle dissout le PPP et force le Premier ministre Somchai Wongsawat, beau-frère de Thaksin, à la démission. Le chef du Parti démocrate, Abhisit Vejjajiva, soutenu par les "jaunes", devient Premier ministre.

2009

- janvier-mars: manifestations anti-Abhisit des "chemises rouges" pro-Thaksin.

- avril: les "rouges" envahissent le bâtiment accueillant un sommet asiatique à Pattaya. Les dirigeants partent précipitamment, la réunion est annulée. L'état d'urgence dure douze jours. Deux morts.

2010

- 26 février: la Cour suprême confisque la moitié de la fortune de Thaksin (environ 1,4 milliard de dollars), jugé coupable d'abus de pouvoir.

- 14 mars: des dizaines de milliers de "rouges" s'installent à Bangkok.

- 19 mai: assaut final de l'armée sur le camp retranché des "rouges". La crise a fait plus de 90 morts et 1.900 blessés.

2011

- 3 juillet: législatives. Le parti pro-Thaksin Puea Thai, avec comme tête de liste la soeur de Thaksin, Yingluck Shinawatra.

- 5 août: Yingluck Première ministre.

2012

- décembre: les autorités annoncent des poursuites qu'Abhisit et son vice-Premier ministre Suthep Thaugsuban (aujourd'hui meneur des manifestations) vont être poursuivis pour meurtre pour la répression de 2010. Début du procès de 24 leaders "rouges" pour terrorisme.

2013

- 7 août: début d'examen au Parlement d'un projet de loi d'amnistie qui selon ses détracteurs pourraient permettre le retour de Thaksin.

- 31 octobre: début de manifestations quasi quotidiennes de l'opposition.

- 1er novembre: le Parlement adopte le texte.

- 11 novembre: le Sénat rejette la loi, mais les manifestants ne désarment pas, assiégeant ou occupant ministères et administrations dans les semaines qui suivent.

- 30 novembre: incidents entre manifestants et "chemises rouges" à Bangkok. Cinq morts dans des circonstances floues.

- 1er et 2 décembre: affrontements entre police et manifestants qui tentent d'entrer au siège du gouvernement.

- 9 décembre: le gouvernement annonce des élections anticipées, sans effet sur les manifestants.

- 21 décembre: le Parti démocrate annonce boycotter le scrutin.

- 26 décembre: affrontements entre forces de l'ordre et manifestants devant un stade de Bangkok où a lieu l'enregistrement des candidatures. Un policier et un manifestant sont tués, des membres de la commission électorale sont évacués par hélicoptère.

2014

- 13 janvier: début de l'opération de "paralysie" de Bangkok.

- 22 janvier: état d'urgence à Bangkok.

- 26 janvier: vote anticipé perturbé par les manifestants. Un de leurs leaders est abattu, portant à dix le nombre de morts en trois mois.

-1er février: plusieurs blessés par balles lors d'une bataille de rue à Bangkok entre pro et antigouvernementaux qui bloquent un centre de distribution de bulletins de vote.

- 2 février: législatives très perturbées.

bur-dth/mf

PLUS:hp