NOUVELLES
31/01/2014 12:15 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Travaux : au tour du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine

Pont Champlain, échangeur Turcot, autoroute Bonaventure et tutti quanti... comme si les grands chantiers n'étaient pas suffisants à Montréal au cours des prochaines années, les automobilistes doivent commencer à se faire à l'idée : le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine s'apprête lui aussi à subir des travaux majeurs.

Un texte de Jean-Sébastien Cloutier Twitter Courriel

Le ministère des Transports (MTQ) a publié mercredi un appel d'offres pour l'avant-projet d'un chantier majeur, qui pourrait débuter en 2017. Un contrat de plusieurs centaines de millions de dollars. C'est qu'à 46 ans, le tunnel a besoin d'une cure de rajeunissement, explique la porte-parole du MTQ, Caroline Larose.

Le ministère estime que ce chantier durera quatre ans, dont deux ans d'entraves majeures dans le tunnel. Un autre coup dur pour les automobilistes de la Rive-Sud.

Quelques commentaires entendus lors de notre tournage dans le secteur : « Ça va être bloqué, ça va être horrible, mais il va falloir vivre avec hein? », lance un automobiliste.

« Je pense que c'est nécessaire. Honnêtement, il fait dur le tunnel. Mais c'est sûr que c'est plate pour la circulation, ça va ralentir tout le monde », dit un autre.

L'appel d'offres préliminaire vise entre autres à décider comment sera géré ce chantier pour minimiser l'impact sur la circulation. On y apprend que ces travaux ont pour but d'éviter d'autres travaux majeurs dans le tunnel pour les 30 à 40 prochaines années.

N'empêche, avec le nouveau pont Champlain à construire, on peut se demander de quoi aura l'air l'heure de pointe entre Montréal et la Rive-Sud aux alentours de 2017. Le ministère essaie d'être rassurant.

Le MTQ avait lancé un premier appel d'offres pour le tunnel en juin 2012, mais l'a ensuite annulé parce que cet appel d'offres prévoyait des travaux sur l'autoroute 25 à la sortie nord du tunnel, en même temps que ceux sous le Saint-Laurent. Trop gros, trop d'impact, a finalement conclu le MTQ. Résultat : les travaux sur la 25 seront réalisés avant, ce qui pourrait vouloir dire dès 2015.

Dans cette première phase, une entrée sera ajoutée pour accéder à la 25 nord entre le tunnel et la rue Sherbrooke. Une sortie sera aussi ajoutée sur la 25 sud pour accéder plus directement au port.

Les camionneurs seront les grands gagnants de ces travaux, car actuellement, ils doivent faire des détours pour aller du port à l'autoroute, et vice-versa. Chaque jour, entre 1000 et 2000 mouvements de poids lourds sont enregistrés au port à proximité du tunnel, estime Daniel Dagenais, directeur des opérations au Port de Montréal.

« Si on peut réduire les obstacles pour se rendre au port, on augmente la fluidité, ça ne peut être que positif pour notre compétitivité », souligne M. Dagenais.

Tous ces travaux, bien sûr, seront bénéfiques pour Montréal dans l'avenir. Il faudra bien s'accrocher à cette idée pour mieux passer à travers les mégachantiers qui attendent Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleurs brunchs de Montréal