NOUVELLES
31/01/2014 11:09 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Les recherches en vue de retrouver Jeffrey Boucher reprendront lundi à Whitby

WHITBY, Ont. - Les recherches reprendront lundi à Whitby, en Ontario, sur les rives du Lac Ontario, dans l'espoir de retrouver la trace d'un homme de 52 ans porté disparu il y a près de trois semaines.

Les enquêteurs se perdent en conjectures sur ce qui a bien pu advenir de Jeffrey Boucher, porté disparu après, croit-on, qu'il soit parti de son domicile pour son jogging matinal, le 13 janvier dernier.

La police régionale de Durham se propose de reprendre les recherches autour du quai de Whitby avec l'aide d'un sous-marin muni d'une caméra et contrôlé à distance qui leur sera prêté par l'unité nautique de la police de Toronto.

La reprise des recherches sera toutefois dépendante de conditions météorologiques favorables.

Les policiers reconnaissent qu'il n'y a eu aucun nouvel indice dans cette curieuse affaire; la démarche de lundi est qualifié d'opération de routine visant à explorer toutes les possibilités d'enquête.

Plus tôt ce mois-ci, les policiers ont fait des recherches durant plusieurs jours dans la municipalité située à l'est de Toronto à l'aide d'hélicoptères, de patrouilles au sol avec des bénévoles, d'unités canines et de véhicules tout-terrain mais n'ont trouvé aucun signe du quinquagénaire, qui est enseignant dans une école secondaire.

Une semaine après la disparition, l'enquêteur en chef au dossier, le sergent Mitch Martin, avait admis que Jeffrey Boucher semblait s'être «tout simplement volatilisé», selon son expression.

Quatre hypothèses ont été avancées jusqu'ici, bien qu'aucun indice ne pointe vers l'une d'entre elles, soit un acte criminel, un suicide, une décision radicale de changer de vie ou un accident durant son jogging, quoique les recherches intensives menées dans la région rendent cette dernière hypothèse peu plausible.

PLUS:pc