Si la combinaison du crooner Bruno Mars et de Red Hot Chili Peppers déculottés jouant ensemble à la mi-temps d'un match de Super bowl vous semble étrange, c'est peut-être parce que c'est vraiment étrange. Mais il en a toujours été ainsi dans l'histoire du Super bowl.

Bien sûr, la dernière décennie a mis à l'honneur des vedettes comme Prince, Paul McCartney, Bruce Springsteen et les Who, qui avaient leur place sur un terrain de football mais s'ils ne se sont pas tous montrés à la hauteur.

Mais le cocktail de 2012, avec Madonna, M.I.A., Nicki Minaj, LMFAO et Cee-Lo avait bien l'étrangeté traditionnelle du Super bowl, nous rappelant les meilleures heures de la compétition.

C'est pourquoi nous avons fait une petite recherche pour trouver les spectacles de mi-temps du Super bowl les plus étranges. Et croyez-nous, ça vaut le détour.

Loading Slideshow...
  • 'Tribute to Mardi Gras' avec Carol Channing (Super Bowl IV, 1970)

    Du football, de la Nouvelle-Orléans, un mariage célébré par la chanteuse Carol Channing, qui n'a jamais joué au football et n'est pas de la Nouvelle-Orléans.

  • 'Salute to the '60s and Motown' avec Up With People (Super Bowl XVI, 1982)

    400 personnes originaires de 24 pays pour le spectacle le plus bizarre de la galaxie. Cerise sur le gâteau (raté): le spectacle en question a été joué pas moins de quatre fois entre 1976 et 1986.

  • 'World of Children's Dreams' avec Air Force (Super Bowl XX, 1985)

    Des pirates, du cirque et un astronaute volant au-dessus du stade. Que dire de plus?

  • 'Be Bop Bamboozled in 3-D' avec Elvis Presto (Super Bowl XXIII, 1989)

    Les débuts des débuts des débuts de la 3D. Avec l'illusionniste Elvis Presto et son jeu de carte géant. Attention les yeux.

  • 'It's a Small World Tribute to 25 Years of the Super Bowl' avec les New Kids On The Block (Super Bowl XXV, 1991)

    En 1989, NKOTB était le groupe le plus important de la planète. Dommage, ce concert n'a pas eu lieu en 1989. Et trop de questions sans réponse entourent ce spectacle: pourquoi a-t-on confié à Disney l'organisation du 25è anniversaire de la compétition? Pourquoi avoir décidé de revisiter son spectacle de 1977? Pourquoi les personnages de la firme ont-ils été autant modifiés? Pourquoi punir un public de Super bowl avec un groupe relégué aux oubliettes?

  • 'Winter Magic' avec Gloria Estefan et Skaters Brian Boitano and Dorothy Hamill (Super Bowl XXVI, 1992)

    Certes, les États-Unis accueillaient les Jeux olympiques d'hiver cette année-là. Mais ce n'est pas pour autant que les amateurs de football allaient se montrer plus patients avec le patinage artistique.

  • Indiana Jones and the Temple of the Forbidden Eye (1995)

    Question. Quel est le rapport entre l'année 1995 et Indiana Jones? Réponse: aucun. Et quel est le rapport entre Indian Jones et Tony Bennet, Patti Labelle et Miami Sound Machine? Réponse: aucun. Et pourtant, Disney a décidé de mélanger tous ces éléments dans un cocktail de danse et de charabia. Le fait que la firme ait ouvert, la même année, sa nouvelle attraction Indiana Jones dans son parc d'attraction a-t-il un lien? Mystère.

  • Tapestry of Nations' avec Phil Collins, Christina Aguilera, Enrique Iglesias, Toni Braxton et autres (Super Bowl XXXIV, 2000)

    Et voilà, encore Disney. Arrête de te faire mal, Super Bowl. Voilà ce que tu récoltes: du Phil Collins, du latino et du Tarzan. On t'avait prévenu.

  • Shania Twain, No Doubt et Sting (Superbowl XXXVII, 2003)

    Ce qu'il y a de marrant dans ce spectacle en particulier c'est qu'un stade rempli de testostérone et de muscles se retrouve soudain bercé par la magie d'une Shania Twain chantant 'Man! I feel Like a Woman,' Gwen Stefani et son 'Just a Girl' et Sting interprétant sa plus belle chanson d'amour, 'Message in a Bottle.' Un vrai moment de magie.

  • 'Rock the Vote' avec Janet Jackson, Justin Timberlake, P Diddy et autres (Super Bowl XXXVIII, 2004)

    Eh oui, le fameux incident du téton. On n'a parlé que de ça pendant des mois. Et pourtant ce spectacle avait tellement plus à offrir.

  • 'Tron Legacy' avec Black Eyed Peas, Usher et Slash (Super Bowl XLVI, 2011)

    Un spectacle mauvais pour faire la promotion d'un mauvais film. Et avec la participation du groupe le plus agaçant de la décennie. Et Slash à la guitare. On en viendrait presque à regretter l'époque Disney.

  • Madonna, LMFAO, Cirque du Soleil, Nicki Minaj, M.I.A., Cee Lo Green (Super Bowl XLVI, 2012)

    Prenez votre lecteur MP3. Remplissez-le de chacareta, de Mozart, de Eiffel 65, de Duke Ellington, de Compagnie Créole et de Ginette Reno. Et appuyez sur "shuffle", en changeant de chanson toutes les 10 secondes. Vous n'arriverez toujours pas à la cheville de ce spectacle.




LIRE AUSSI:

» Le Super Bowl 2014 pour les nuls

» Les publicités du Super Bowl 2014 (VIDÉOS)

» Sexy: les cheerleaders du Super Bowl 2014 (PHOTOS)

» Grand déploiement de sécurité à New York



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.