NOUVELLES
31/01/2014 10:04 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Ianoukovitch va perdre le pouvoir s'il ne mate pas la "rébellion" (conseiller du Kremlin)

Le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, va perdre le pouvoir s'il ne mate pas la "rébellion", a estimé un conseiller du Kremlin dans un entretien rendu public vendredi, affirmant que les Etats-Unis étaient à l'origine de ces troubles dans l'ex-république soviétique.

Viktor Ianoukovitch, confronté depuis plus de deux mois à une vague de contestation inédite, "se trouve dans une situation de coup d'Etat rampant, et puisqu'il est le garant de la Constitution, de la sécurité et de l'intégrité de l'Ukraine, il n'a pas le choix", a déclaré ce conseiller, Sergueï Glaziev, dans un entretien à "Gazprom", une publication du géant gazier russe.

"Soit il défend l'Etat ukrainien et il mate la rébellion, provoquée et financée par des forces extérieures, soit il risque de perdre le pouvoir, et alors ce sera un chaos croissant et un conflit interne en Ukraine", a ajouté le conseiller du président Vladimir Poutine.

M. Glaziev accuse les Etats-Unis et "leurs alliés de l'Otan", dans cet entretien accordé la semaine dernière à "Gazprom", d'avoir fomenté ces événements à coups de "milliards de dollars", en finançant des ONG qui ont cultivé les "sentiments russophobes" dans la société ukrainienne.

M. Glaziev en veut pour preuve les billets de banque en dollars tout neufs, dont selon lui "Kiev regorge".

Le pouvoir ukrainien s'est retrouvé face à "une machine de propagande qui a vaincu déjà plus d'un Etat dans le monde, et qui est à l'origine de la situation explosive" dans le pays, affirme-t-il.

as-lpt/bfi/abk

PLUS:hp