NOUVELLES
31/01/2014 10:38 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

France: tensions avant une manifestation contre le mariage gay et la "théorie du genre"

Les autorités françaises et les organisateurs craignent des débordements à l'occasion d'une manifestation prévue dimanche à Paris contre le mariage homosexuel, la procréation médicalement assistée et la supposée "théorie du genre", où sont attendues des dizaines de milliers de personnes.

Le président François Hollande a appelé vendredi à la "vigilance" face à "des mouvements extrémistes, racistes", et le collectif La Manif pour tous à l'origine de la manifestation a lui-même demandé à des huissiers de justice de contrôler l'attitude des manifestants, mais aussi celle des policiers.

Dimanche dernier, une manifestation d'opposition à la politique du président socialiste, qui regroupait divers mouvements d'extrême droite dont déjà des opposants au mariage gay, avait été émaillée de slogans antisémites et racistes et s'était terminée par des heurts avec la police.

François Hollande a dénoncé "des attaques indignes", des "violences" de groupes "très minoritaires".

Il a aussi fustigé "des rumeurs totalement infondées", "lancées par des personnes (...) qui sont dans l'utilisation des peurs, la manipulation des esprits".

Une folle rumeur selon laquelle l'école inciterait les enfants à rejeter leur identité sexuelle, voire même leur apprendrait à se masturber, a couru sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Cette rumeur reprend l'argumentaire de groupes d'extrême droite d'inspiration catholique qui accusent le gouvernement de vouloir imposer la "théorie du genre", interprétée comme la négation des différences sexuelles et la promotion de l'homosexualité. Une centaine d'écoles ont été marquées lundi par une journée de boycott des parents, condamnée par le gouvernement.

Le collectif a demandé vendredi le "retrait immédiat" d'une expérimentation en cours dans certaines écoles destinée à promouvoir l'égalité entre filles et garçons, et qui vise selon lui "à remodeler l'attitude et la manière d'être des jeunes enfants".

Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous a déclaré redouter que "des interpellations en nombre soient réalisées à l'aveugle contre d'honnêtes citoyens" dimanche.

La Manif pour tous, fer de lance de l'opposition au mariage homosexuel légalisé au printemps dernier, appelle maintenant à la mobilisation contre l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes et contre la gestation pour autrui. Ces réformes ne font pourtant pas partie du projet de loi sur la famille que le Parlement doit prochainement examiner.

La Manif pour tous a prévu un important service d'ordre pour assurer la sécurité du cortège et prévenir d'éventuels débordements. Selon la préfecture de police, "l'immense majorité des personnes de La Manif pour tous ne sont pas des casseurs", mais "les organisateurs ne maîtrisent pas les groupes radicaux qui s'infiltrent dans leurs défilés".

bur-pau/at/nou/prh/plh/ih

PLUS:hp