NOUVELLES
31/01/2014 01:15 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

F1 - Essais de Jerez: Massa, Mercedes et Ferrari terminent bien

Le Brésilien Felipe Massa (Williams-Mercedes) a signé le meilleur temps de la dernière journée des essais de préparation à la saison 2014 de Formule 1 organisés cette semaine sur le circuit espagnol de Jerez.

En attendant la prochaine session d'essais, prévue du 19 au 22 février sur le circuit de Sakhir, près de Manama (Bahreïn), ce meilleur chrono de l'ex-pilote Ferrari, même s'il est symbolique en raison des soucis cette semaine des écuries équipées de moteurs Renault, comme Red Bull, a confirmé que le début de la saison 2014 pourrait bien être très ouvert.

La grande gagnante de cette semaine de Jerez est Mercedes, qui a accumulé les tours, et les informations pour ses ingénieurs, avec ses quatre écuries, à commencer par la principale: les pilotes des Flèches d'Argent, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, ont bouclé plus de 300 tours à eux deux et leur W05, en plus d'être très réussie, à l'oeil, est déjà très fiable, sur la piste.

Les trois écuries clientes, McLaren, Force India et même la petite nouvelle, Williams, chez qui Massa faisait ses débuts d'ex-pilote Ferrari, se sont aussi fait remarquer. Surtout McLaren, qui a permis au débutant Kevin Magnussen, 21 ans, de terminer la semaine avec le meilleur chrono absolu, réalisé jeudi, lors de sa toute première journée comme titulaire dans l'écurie anglaise.

Autre motif de satisfaction, la nouvelle Ferrari F14T, comme la Mercedes W05 et la McLaren MP4-29, semble bien née. La nouvelle recrue, Kimi Räikkönen, avait terminé la journée de mardi, un peu tronquée, en haut de la feuille des temps. Vendredi, le temps passé sur la piste a été beaucoup plus significatif et Fernando Alonso était dans le coup: 2e chrono du jour, derrière son ex-coéquipier Massa.

Red Bull remballe très tôt

Dans le camp Renault, la soupe à la grimace a continué vendredi puisque le successeur de Mark Webber chez Red Bull, Daniel Ricciardo, n'a pu faire que sept tours, et le débutant russe chez Toro Rosso, Daniil Kvyat, huit tours seulement. De quoi décider de tout remballer, à midi, et de rentrer le plus vite possible à Milton Keynes pour travailler. Le Team Principal, Christian Horner, et le directeur technique, Adrian Newey, étaient déjà repartis jeudi.

Alors que Renault semblait le principal responsable des soucis de Red Bull, jeudi, une vérité légèrement différente a commencé à transpirer dans le paddock de Jerez. La manière dont les ingénieurs de Red Bull ont placé et disposé les nombreuses batteries des systèmes de récupération d'énergie, rendues indispensables par la nouvelle règlementation technique, serait en cause, provoquant une surchauffe excessive de ces batteries.

L'écurie Toro Rosso, qui a troqué son moteur Ferrari pour un Renault, a aussi été gênée cette semaine, mais dans une moindre mesure, puisque les nouvelles STR9 ont quand même réussi à boucler 54 tours au total, contre 21 seulement, en quatre jours, pour les RB10 de l'écurie quadruple championne du monde.

Seul le revenant japonais Kamui Kobayashi, qui avait quitté la F1 fin 2012, sur un podium historique à Suzuka, dans une Sauber, a un peu sauvé l'honneur du motoriste français en bouclant 41 tours vendredi dans sa Caterham aux formes plus généreuses que les Toro Rosso et Red Bull, très étroites.

Comme si cela ne suffisait pas, le directeur des opérations piste de Renault Sport F1, Rémi Taffin, n'était pas au circuit vendredi. Victime d'une crise d'appendicite, il s'est fait opérer d'urgence jeudi soir dans un hôpital espagnol.

Enfin, le Français Jules Bianchi a découvert vendredi la nouvelle Marussia MR03 à moteur Ferrari et a bouclé 25 tours sans problème majeur. Cela lui a suffi pour réussir le 6e chrono de la journée, dans une monoplace toute neuve. Un autre signe encourageant que la saison 2014 du grand poker de la F1, très attendue, pourrait bien commencer par une grande redistribution des cartes.

dlo/bvo

PLUS:hp