NOUVELLES
31/01/2014 05:48 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Equateur: un caricaturiste de presse sanctionné pour injure au président

Un caricaturiste de presse en Equateur a été sanctionnée par la nouvelle autorité de contrôle des médias pour un dessin considéré comme injurieux par le président Rafael Correa, annoncé vendredi l'intéressé.

Employé par El Universo, l'un des principaux quotidiens équatoriens, réputé pour son ton très critique envers le chef de l'État, le dessinateur, Xavier Bonilla, surnommé "Bonil", a affirmé être victime d'un "abus de pouvoir".

La décision prise par l'autorité de contrôle, considéré par l'opposition comme un outil de censure, donne au dessinateur un délai de 72 heures pour "rectifier" la légende de son dessin, selon le texte dont l'AFP a obtenu copie. Il est également évoqué la possibilité d'une sanction équivalent à 2% des ventes du journal lors du dernier trimestre.

"C'est la lutte de David contre Goliath", a dénoncé le caricaturiste, qui a indiqué qu'il effectuerait une correction. Il a déploré que le journal, qui a déjà été poursuivi par le passé pour injures envers M. Correa, soit également visé par cette sanction.

Au début de l'année, le président Correa, un dirigeant socialiste en conflit ouvert avec la presse privée et les milieux d'affaires, avait annoncé son intention de porter plainte auprès de l'autorité de contrôle contre le caricaturiste.

La caricature incriminée revenait sur une perquisition policière opérée au domicile d'un conseiller d'un député de l'opposition Clever Jimenez, accusé par M. Correa d'espionnage et qui assure détenir de son côté des preuves de malversations de la part du gouvernement.

La légende du dessin indiquait que les policiers emportaient "des plaintes pour corruption", ce qui a conduit le président équatorien à exiger du caricaturiste qu'il justifie l'utilisation de cette expression.

Le texte de la légende "ne correspond pas à la réalité des faits", a estimé l'autorité de contrôle des médias, soulignant que le caricaturiste aurait dû s'abstenir de "prendre position" dans cette affaire en cours.

sp/pz/jeb/fw

PLUS:hp