NOUVELLES
31/01/2014 09:01 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Egypte: un policier blessé par des engins explosifs en banlieue du Caire

Deux bombes de faible puissance ont blessé vendredi un policier dans une banlieue du Caire, tandis qu'à Alexandrie la police a tiré des grenades lacrymogènes pour disperser des partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi, selon des responsables de sécurité.

Bravant une répression qui a fait plus de 1.400 morts selon Amnesty International, les pro-Morsi appellent quasi-quotidiennement à manifester, sans toutefois parvenir à mobiliser massivement.

Un de leur cortèges, qui a dégénéré en heurts avec des anti-Morsi, a été dispersé par la police à coup de grenades lacrymogènes à Alexandrie, dans le nord, selon les responsables.

En représailles à la répression sanglante des autorités dirigées de facto par l'armée, les attaques contre les forces de l'ordre se sont multipliées en Egypte depuis l'éviction du seul chef d'Etat jamais élu démocratiquement.

Ainsi, vendredi, un policier a été légèrement blessé lorsque deux engins explosifs de faible puissance ont détoné au passage d'une voiture de police, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Le 24 janvier, quatre attentats, dont un à la voiture piégée, ont visé la police au Caire, tuant six policiers à la veille des célébrations du troisième anniversaire de la révolte de 2011. Quatre jours plus tard, un général de la police, conseiller du ministre de l'Intérieur, était abattu devant son domicile au Caire.

str-ht-sbh/cbo

PLUS:hp