NOUVELLES
31/01/2014 06:15 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Cyclo-cross - Mondiaux-2014: à l'assaut de la forteresse belge

Les Néerlandais, à domicile, attaquent la forteresse belge, samedi et dimanche, sur leur circuit de Hoogerheide où ils espèrent enfin décrocher le titre suprême.

Pour conquérir le titre élite, que les spécialistes flamands n'ont laissé échapper qu'à trois reprises depuis 2001, les "Orange" misent sur Lars van der Haar, le jeune (22 ans) lauréat de la Coupe du monde qui s'est classé quatrième de la dernière manche, dimanche, à Nommay (France).

Médaillé de bronze l'an passé, le numéro un du classement mondial porte les espoirs de son pays pour succéder à Lars Boom (2008). Et imiter probablement plusieurs de ses compatriotes, tant les Néerlandais brillent dans les autres catégories.

A Louisville (Etats-Unis), où le cyclo-cross s'était déplacé l'an passé pour ses Mondiaux annuels, trois des quatre titres décernés leur étaient revenus. A Hoogerheide, la situation pourrait de nouveau leur sourire. Pour peu que Marianne Vos (26 ans), le phénomène du cyclisme féminin, et Mathieu Van der Poel, double champion du monde juniors passé dans la catégorie supérieure (moins de 23 ans), justifient leur statut de favoris.

Vos, double championne olympique sur piste (2008) et sur route (2012), compte six titres mondiaux en cyclo-cross. Elle est invaincue aux Mondiaux depuis 2009 et sa principale adversaire, l'Américaine Katherine Compton (35 ans), victorieuse de la Coupe du monde, sait à quoi s'en tenir. Vos a gagné dimanche dernier la dernière manche...

Nys encore favori

Van der Poel, dont le père Adri a dessiné le circuit de Hoogerheide, doit tenir compte de la concurrence du Belge Wout Van Aert, qui l'a devancé pour la victoire à Nommay. Le match promet dimanche matin entre le Flamand, médaillé de bronze l'an passé dans la catégorie, et le prodige néerlandais, issu d'une belle lignée de champions (le Français Raymond Poulidor est son grand-père maternel). Tous deux s'intègrent déjà dans les dix premiers du classement mondial.

Dans la course élite, le domaine réservé des Belges, deux coureurs d'expérience présentent le profil de trouble-fête, à côté de l'Allemand Philip Walsleben qui s'était imposé dans la catégorie des moins de 23 ans lors des précédents Mondiaux organisés à Hoogerheide en 2009.

Le Français Francis Mourey (33 ans), vainqueur d'une manche de Coupe du monde sept ans après, croit en ses chances. "Tous les signaux sont au vert, affirme-t-il. L'objectif est clair: c'est le podium. Et j'espère, sur la plus haute marche. Je suis persuadé que je peux y arriver. Sur la force physique, je suis au même niveau que mes adversaires. Il me manque le facteur chance".

Le Tchèque Zdenek Stybar (28 ans), qui habite à quelques kilomètres à peine, en Belgique, de l'autre côté de la frontière, a finalement décidé de participer: "Je suis en bonne condition. Le podium serait un très bon résultat. Normalement, le parcours sera difficile à cause de la pluie des derniers jours."

Deuxième en 2009 derrière le Belge Niels Albert, avant de gagner le titre les deux années suivantes, Stybar avait alors devancé Sven Nys, la référence du cyclo-cross qui a conquis l'an passé pour la deuxième fois le titre majeur. Et qui, à 37 ans, figure toujours parmi les favoris.

jm/sk

PLUS:hp