NOUVELLES
31/01/2014 04:36 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Bridgegate: le républicain Christie directement mis en cause (NYT)

Le républicain Chris Christie, pressenti pour la présidentielle de 2016, était au courant de la fermeture des voies du Pont Washington, a indiqué vendredi le New York Times, revenant sur un scandale qui menace désormais les ambitions de M. Christie.

Chris Christie avait affirmé le 9 janvier ne pas avoir été mis au courant de cette fermeture des voies, apparemment décidée pour se venger d'un maire démocrate qui refusait se soutenir sa campagne de réélection comme gouverneur du New Jersey l'été dernier. Elles avaient provoqué des embouteillages monstres.

L'ordre de fermer les voies était "un ordre de l'administration Christie", et "des éléments existent également, liant M. Christie à la connaissance de la fermeture des voies, quand elles étaient fermées, contrairement à ce que le gouverneur a dit publiquement dans une conférence de presse de deux heures", a indiqué David Wildstein, dans une lettre transmise par son avocat au New York Times.

M. Wildstein, ami de lycée M. Christie, avait été nommé en 2010 par ce dernier à l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey, qui contrôle les ponts. Il a démissionné en décembre.

"Je ne savais pas, je n'ai été aucunement impliqué", avait insisté le 9 janvier M. Christie, en dénonçant un comportement d'une "stupidité abjecte", et en s'excusant longuement.

bd/jca

PLUS:hp