NOUVELLES
30/01/2014 04:56 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Des victimes de Lac-Mégantic veulent retenir les services d'un ex-sénateur des États-Unis

AP

AUGUSTA, États-Unis - Certaines victimes de la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic, survenue en juillet dernier, veulent que l'ex-sénateur américain du Maine George Mitchell face office de négociateur alors qu'elles tentent d'obtenir des compensations de la compagnie ferroviaire en faillite Montreal Maine and Atlantic Railway.

Un document déposé mercredi soir auprès du tribunal de faillite de Bangor, dans le Maine, par le cabinet d'avocats Meyers & Flowers, indique que les victimes tentent de nommer M. Mitchell comme exécuteur fiduciaire dans cette affaire. La firme de Chicago représente quelques-unes des victimes de Lac-Mégantic.

Le syndic de faillites Robert Keach a confié au quotidien Portland Press Herald que cette démarche sera sans doute rejetée, car seuls les avocats de quelques victimes soutiennent cette idée, selon lui.

M. Keach précise que la firme Meyers & Flowers ne représente qu'un petit groupe de victimes de la tragédie de Lac-Mégantic — celles qui n'ont pas voulu joindre un groupe officiel de victimes du déraillement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic