NOUVELLES
30/01/2014 11:54 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Une femme de 48 ans meurt étranglée par son foulard dans une station de métro

MONTRÉAL - Un simple vêtement coincé dans un escalier mécanique a entraîné la mort tragique d'une femme, jeudi matin, dans une station de métro de Montréal.

L'accident s'est produit vers 9 h 15 à la station Fabre, située dans l'arrondissement Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension.

À l'arrivée des services d'urgence, la femme était toujours dans sa fâcheuse position. Des manoeuvres de réanimation ont été tentées, mais son décès a été constaté sur place.

Au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), l'agent Jean-Pierre Brabant a indiqué que la thèse de l'accident était retenue pour expliquer le décès de la femme de 48 ans.

La dame aurait été étranglée par son foulard qui s'est logé dans une pièce mécanique des escaliers roulants, sans qu'elle ne parvienne à se dégager.

Les pompiers ont été les premiers arrivés sur les lieux, suivis par les ambulanciers.

«Au moment où nos intervenants sont arrivés, l'escalier était arrêté et elle se trouvait au pied de l'escalier», a dit le porte-parole d'Urgences-santé, Robert Lamle, aux médias à l'extérieur de la station de métro Fabre.

«Ce qu'ils ont trouvé, c'est une femme... qui était véritablement piégée, a poursuivi le chef de division pour Urgences-santé. Elle était étendue sur le dos.»

Le porte-parole des services d'ambulances de Montréal a dit n'avoir jamais rien vu de tel en 30 ans de carrière.

«Nous voyons des accidents dans des escaliers, mais je ne peux me rappeler d'une telle situation où quelqu'un est piégé physiquement dans le mécanisme», a dit M. Lamle.

«Il y avait des gens qui ont vu la scène et qui ont tenté d'aider», a ajouté M. Lamle.

Un porte-parole de la police de Montréal a précisé que la femme descendait par l'escalier mécanique vers le quai du métro lorsque son foulard s'est coincé.

«Elle descendait, son foulard demeurait pris, et elle a tenté de tirer sur le foulard pour le dégager et ses cheveux sont aussi entrés (dans le mécanisme)», a indiqué Jean-Pierre Brabant.

Des médias ont rapporté que le foulard en question était un hijab, mais cette information a été réfutée par M. Brabant.

«Beaucoup de gens parlent d'un hijab, (mais) l'information que j'ai, c'est qu'il s'agit d'un foulard qui est resté coincé», a-t-il dit.

En début de soirée, jeudi, les autorités policières ont fait savoir que le visionnement des images des caméras de surveillance du métro n'avait pas permis d'établir les circonstances du décès de la femme.

L'enquête se poursuit et les autorités étudient toujours plusieurs hypothèses. Le coroner procèdera à une autopsie sur le corps de la victime et cela pourrait permettre d'apporter un nouvel éclairage sur la cause possible du décès, estiment les autorités.

PLUS:pc