NOUVELLES
30/01/2014 04:24 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Un influent mollah proche des talibans afghans assassiné au Pakistan

Un influent mollah proche des talibans afghans a été assassiné par des inconnus à Quetta, ville du sud-ouest du Pakistan considéré comme une base arrière de la rébellion afghane, ont indiqué jeudi des responsables locaux.

Abdullah Zakiri était selon des sources talibanes un octogénaire proche du mollah Omar, chef suprême de la rébellion qui lutte depuis 2001 contre le gouvernement de Kaboul et ses alliés de l'Otan en Afghanistan.

Il a été abattu mercredi soir par "deux inconnus arrivés à moto" alors qu'il se rendait à la mosquée, a déclaré un responsable de la police de Quetta, Abdul Razzaq. L'assassinat a été confirmé à l'AFP par les autorités de la province du Baloutchistan, dont Quetta est la capitale.

Installé de longue date à Quetta, le mollah Zakiri n'avais pas d'inimitié particulière connue selon M. Razzaq. Mais sa famille a aussitôt accusé les services secrets afghans de l'avoir assassiné.

Le Baloutchistan borde à la fois l'Iran et l'Afghanistan, situé à moins de 100 km de Quetta. Déchirée par le violent conflit entre l'armée pakistanaise et les rebelles indépendantistes baloutches, il est également une importante base arrière des talibans afghan, au point que leur commandement en fuite est surnommé "la choura (assemblée) de Quetta".

Selon un responsable taliban afghan, qui a également accusé les services secrets afghans de l'assassinat, le mollah Zakiri avait été le professeur du mollah Omar, et restait un de ses proches conseillers. Il dirigeait également le Ittehad-e-Ulema Afghanistan, une alliance de chef religieux afghans.

Selon Abdul Sattar Chishti, un leader du Jamiat Ulema-e-Islam Nazariati, un parti politique protalibans, Zakiri était un farouche promoteur du "jihad" contre les forces étrangères en Afghanistan. "Nous pensions que les services secrets afghans sont derrière son meurtre, car ils ont déjà tué des dignitaires religieux afghans par le passé.

Selon le journaliste pakistanais Rahimullah Yousufzai, spécialiste de l'Afghanistan, son assassinat a suscité une forte inquiétude chez les rebelles afghans. Ces derniers s'interrogent en effet de plus en plus sur leur sécurité au Pakistan. En novembre dernier, un leader du réseau taliban afghan Haqqani, Nasiruddin Haqqani, avait été assassiné près de la capitale Islamabad.

Selon M. Yousufzai, le mollah Zakiri était originaire de Kandahar, la grande ville du sud afghan qui fut la capitale du régime taliban (1996-2001), et s'il ne faisait pas partie des talibans, il les avait soutenus en publiant plusieurs décrets religieux dénonçant l'invasion occidentale de l'Afghanistan.

mak-sjd-mmg/ia/pdw/emd/jh

PLUS:hp