NOUVELLES
30/01/2014 11:13 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Ukraine: Kerry rencontre samedi les dirigeants de l'opposition à Munich

Le secrétaire d'État américain John Kerry rencontrera samedi les principaux dirigeants de l'opposition ukrainienne en marge de la Conférence sur la sécurité de Munich (Allemagne), a déclaré jeudi soir un haut responsable américain.

Samedi après-midi, "il aura l'occasion d'avoir sa première rencontre avec les figures principales de l'opposition ukrainienne", a déclaré un responsable du département d'État juste avant le départ de M. Kerry pour un déplacement de trois jours en Allemagne.

Il ne passera vendredi que quelques heures à Berlin avant de s'envoler pour Munich, où il est attendu pour la Conférence sur la sécurité de Munich qui réunit jusqu'à dimanche le gratin de la défense et de la diplomatie internationales.

Parmi les personnalités qu'il rencontrera en marge du sommet, figurent notamment l'ex-champion de boxe Vitali Klitschko, Arseni Iatseniouk, mais aussi la pop star ukrainienne Rouslana, lauréate du concours de l'Eurovision en 2004 et qui a encouragé les manifestants à Kiev en chantant ces dernières semaines.

"Selon nous, les principaux leaders (de l'opposition ukrainienne) viennent parce qu'ils veulent dire à la communauté internationale quelle est selon eux la marche à suivre et l'aide dont ils ont besoin", a expliqué le responsable américain sous couvert de l'anonymat.

"La question est de savoir s'ils peuvent aller de l'avant et former un gouvernement d'unité nationale. Ils viennent à Munich au milieu de ce processus de négociation", a-t-il précisé. "Nous sommes prudemment optimistes sur le fait que le dialogue entre le gouvernement et l'opposition commence à porter ses fruits".

En outre, au cours de ses nombreuses rencontres bilatérales à Munich, M. Kerry "discutera sur la façon dont nous soutiendrons ce qui, espérons-le, sera un processus de retour vers la démocratie", a encore affirmé le responsable américain.

La situation est toujours tendue à Kiev, où les manifestants pro-européens continuent d'occuper le centre-ville.

Le chef de l'État ukrainien Viktor Ianoukovitch est confronté depuis deux mois à un mouvement de contestation sans précédent qui a abouti mardi à la démission de son gouvernement, et aux pressions croisées de la Russie et de l'Union européenne

Déclaré jeudi matin indisponible par son service de presse en raison d'une "maladie respiratoire aiguë", il a accusé l'opposition d'"envenimer la situation" en appelant la population à continuer de manifester "en raison des ambitions politiques de quelques-uns de ses dirigeants".

jkb/oh/all/glr

PLUS:hp