NOUVELLES
30/01/2014 08:23 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

NFL : un désaccord sur la procédure d'appel retarde les tests pour les HCH

NEW YORK, États-Unis - Lorsque prendra fin le Super Bowl dimanche soir, la NFL aura complété une troisième saison consécutive sans tests pour détecter les hormones de croissance humaine (HCH), même si la ligue et l'Association des joueurs avaient pavé la voie à une telle mesure en août 2011.

DeMaurice Smith, directeur exécutif de l'Association des joueurs de la NFL (AJNFL), a expliqué jeudi que les tests pour détecter les HCH ont été mis en veilleuse en raison d'un désaccord sur la gestion de certaines requêtes en appel.

L'AJLNF veut quelqu'un d'autre que le commissaire Roger Goodell comme décideur lorsqu'il y a transgressions de la loi, ou dans les cas démontrés d'usage d'une substance améliorant les performances sans un test positif.

En conférence de presse, Smith a affirmé qu'un arbitre neutre... améliore et solidifie le système.

Pour le reste, selon Smith, la politique en matière de HCH est établie dans une proportion de 98 pour cent.

Selon Brian McCarthy, porte-parole de la NFL, les deux parties doivent aussi s'entendre sur la durée d'une suspension en cas de deuxième offense. Il est question de sanctions de huit ou de dix rencontres.

«Lorsque de nouvelles demandes (du syndicat) ne cessent de surgir, c'est difficile de conclure une entente», a écrit McCarthy dans un courriel acheminé à l'Associated Press.

La convention collective d'une durée de dix ans, signée il y a deux ans et demie, contenait un libellé qui stipulait que les tests pour détecter les HCH allaient commencer une fois que certains détails seraient réglés.

Par ailleurs, l'Association des joueurs n'a toujours pas reçu de proposition dans le dossier de l'ajout d'équipes admises dans les séries éliminatoires, et elle fera connaître à ce sujet sa position lorsque la NFL se sera manifestée.

PLUS:pc