NOUVELLES
30/01/2014 08:59 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Meilleure croissance que prévu aux Etats-Unis au 4e trimestre

L'économie des Etats-Unis a progressé davantage que prévu au quatrième trimestre, malgré la paralysie budgétaire en octobre, affichant une croissance de 3,2% en rythme annualisé, selon la première estimation du département du Commerce publiée jeudi.

La prévision médiane des analystes tablait sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 3% sur la période d'octobre à décembre.

Ces chiffres traduisent un ralentissement par rapport à la croissance du trimestre d'avant (4,1%), même si les dépenses de consommation, les investissements des entreprises et les exportations ont accéléré.

La valeur de l'ensemble des produits et services vendus ou stockés aux Etats-Unis atteint 17.102 milliards de dollars au dernier trimestre 2013 en rythme annualisé et données corrigées des variations saisonnières, non-ajustées de l'inflation.

Ce quatrième trimestre a par ailleurs été marqué par la fermeture partielle des services fédéraux ("shutdown") pendant la première quinzaine d'octobre à cause d'un bras de fer entre le Congrès et la Maison blanche sur le budget.

"L'impact total du shutdown ne peut être quantifié car certaines données ne peuvent être évaluées séparément", note le ministère, ajoutant toutefois que "l'effet de la diminution des heures travaillées (...) a réduit la croissance du PIB d'environ 0,3 point de pourcentage au quatrième trimestre".

Ainsi les dépenses du gouvernement fédéral ont accusé une chute de 12,6% pour ce trimestre.

La bonne nouvelle réside dans les dépenses de consommation --qui constituent près des deux tiers du PIB-- qui affichent une croissance de 3,3%, la plus forte en trois ans. Elles ont ainsi compté pour 2,26 points dans la croissance, un plus haut depuis le premier trimestre 1984.

Les investissements des entreprises ont grimpé de 3,8%, un peu moins qu'au troisième trimestre (+4,8%) mais les exportations ont fait un bond de 11,4%, contre +3,9% au trimestre précédent.

Les stocks des entreprises, qui s'étaient accumulés fortement au trimestre précédent et qui comptent pour beaucoup dans le rythme d'expansion, ont été un peu corrigés. Ils n'ajoutent plus que 0,42 point de pourcentage à la croissance contre 1,67 au trimestre précédent.

Mercredi, la Banque centrale (Réserve fédérale, Fed) a décidé de poursuivre une réduction progressive de son soutien monétaire à l'économie, affirmant que l'expansion américaine accélérait.

La seconde évaluation de la croissance au dernier trimestre 2013 sera publiée le 28 février.

vmt/jt/are

PLUS:hp