DIVERTISSEMENT
30/01/2014 01:24 EST | Actualisé 30/01/2014 02:08 EST

Kendall Jenner, la dernière des Kardashian (PHOTOS)

"Je suis Kendall. Kendall Jenner. Je ne suis pas une Kardashian." La citation en couverture du magazine GenLux prête à sourire. L'intéressée, demi-sœur de Kim Kardashian, a beau jouer la carte de la différence, il paraît bien difficile de quitter le giron de la famille la plus célèbre de la télévision américaine.

Apparue sur le programme à 12 ans, témoin privilégiée de la grossesse de Kim et de son ménage avec Kanye West, Kendall Jenner est aujourd'hui prête à prendre la relève et faire de l'ombre à ses aînées.

kendall jenner

1/ Elle est là pour durer

Néé le 3 novembre 1995 à Los Angeles, Kendall est la fille de Bruce Jenner, ancien champion de décathlon et Kris, ex-épouse de l'avocat Robert Kardashian. Pom-pom girl puis mannequin dès l'âge de 14 ans, elle a passé son adolescence devant les caméras et fait deux fois la couverture de Teen Vogue.

2/ Elle n'est pas frileuse

Ses 18 printemps à peine fêtés, Kendall Jenner décide de poser poitrine dénudée.

Une certaine idée de la continuité pour une jeune fille qui inonde son compte Instagram de photos plus ou moins habillées. Pratique qui n'est pas sans rappeler celle de Kim, coutumière des "selfies" osés.

3/ Elle a un petit ami connu

Comme Kim Kardashian qui a mis le grappin sur le rappeur Kanye West, la reproduction des élites people passera probablement par Kendall Jenner qui - aux dernières nouvelles - convole avec Harry Styles, membre du boys-band britannique One Direction.

Plutôt discrète sur son idylle avec le musicien, Kendall a refusé d'aborder le sujet lors d'une interview avec Chelsea Handler, elle ne devrait pas l'inviter sur le plateau de L'Incroyable Famille Kardashian, probablement de peur de se le faire piquer par une de ses sœurs.

4/ Elle évitera le mimétisme

Le nom "Kardashian" est apparu sur une carte après la publication par Vivid Entertainment de la sextape - ébats sexuels filmés de son plein gré - de Kim tournée avec un ancien petit copain, Ray-J, chanteur de R&B. Après un long combat juridique, la starlette est parvenue à faire valoir ses droits - qui consistait à les vendre très cher au même diffuseur.

L'industrie du porno, tentant d'exploiter un hypothétique déterminisme familial, s'est empressée d'offrir à Kendall Jenner la possibilité de marcher dans les pas de sa grande sœur qui assume avoir en partie percé grâce à cet événement.. TMZ révélait en novembre 2013 que Kendall avait reçu plusieurs offres peu après son 18e anniversaire.

Dans la balance, une proposition d'1,8 millions de dollars et la liberté de choisir son partenaire. Jusqu'ici la jeune mannequin ne s'est pas laissée tenter. L'éloge de la différence.

À VOIR AUSSI:

Ces people que vous allez découvrir en 2014

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?