NOUVELLES
30/01/2014 06:56 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

GB/meurtre du soldat Rigby: Adebolajo dépose une demande d'appel de sa condamnation

Michael Adebolajo a déposé une demande d'appel de sa condamnation pour le meurtre du soldat Lee Rigby, tué et presque décapité en plein jour dans une rue de Londres le 22 mai dernier, a indiqué jeudi la justice britannique.

Michael Adebolajo et Michael Adebowale, deux Britanniques se présentant comme "des soldats d'Allah", ont tous deux été reconnus coupables de meurtre le 19 décembre dernier et risquent la prison à perpétuité.

La peine à purger n'a pas encore été prononcée et le sera seulement après l'appel dont la date n'a pas été communiquée.

David Gottlieb, l'avocat de Michael Adebolajo avait estimé pendant le procès que "trahison, terrorisme ou même homicide" auraient été des chefs d'inculpation plus appropriés que celui de meurtre, qu'il a qualifié d'"absurde".

Michael Adebolajo, 29 ans, et son complice âgé de 22 ans avaient plaidé non coupable du meurtre qualifié de "barbare" par l'accusation et qui avait choqué le Royaume-Uni.

Les deux Londoniens d'origine nigériane avaient renversé en voiture leur victime, qui rejoignait à pied et en civil sa caserne dans le quartier londonien de Woolwich, avant de le larder de coups de couteau et de tenter de le décapiter avec un hachoir, sous les yeux de nombreux témoins.

Plusieurs passants avaient filmé la scène avec leur téléphone portable et montré comment Michael Adebolajo les apostrophait directement, avec un hachoir dans ses mains ensanglantées.

Pour justifier ses actes, ce père de six enfants a déclaré pendant le procès qu'il était en "mission" en tant que "soldat d'Allah" et "en guerre contre la Grande-Bretagne", en invoquant la loi du talion.

jk/mc/ros

PLUS:hp