NOUVELLES
30/01/2014 01:21 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Fillon estime "nécessaire" la paix entre Israël et les Palestiniens

L'ancien Premier ministre français François Fillon, en visite au Proche-Orient, a affirmé jeudi que la paix entre Israël et les Palestiniens était "une nécessité".

"C'est une nécessité de trouver, vaille que vaille, les chemins de la paix", a déclaré M. Fillon lors d'une conférence au Collège académique de Netanya, au nord de Tel-Aviv,.

"Les Palestiniens ont droit à un Etat viable, prospère, un Etat ou les enfants ne sont pas éduqués à prendre les armes", a-t-il ajouté.

"Il y a sans doute pour vous une fenêtre d'opportunités pour définir avec les Palestiniens les termes d'une paix raisonnable et équilibrée", a précisé M. Fillon, qui a rappelé que "la France soutient les efforts de John Kerry".

Le secrétaire d'Etat américain fait le forcing depuis près d'un an pour rallier Israéliens et Palestiniens à son projet d'"accord-cadre" qui tracerait les grandes lignes d'un règlement définitif sur les frontières, la sécurité, le statut de Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens.

L'ancien chef du gouvernement français a exposé ses vues sur "les défis du Proche et Moyen-Orient", évoquant, outre le processus de paix israélo-palestinien, les questions liées à la Syrie et l'Iran.

"L'accord de Genève n'aura de sens que s'il permet une vérification complète et durable assortie de conséquences sérieuses en cas de non respect", a affirmé M. Fillon.

Ce dernier a ensuite répondu aux questions de l'auditoire, composé d'étudiants francophones et de Franco-Israéliens, qui l'ont interrogé sur l'affaire Dieudonné et les "discours antisémites" en France.

"L'antisémitisme en France n'est pas une opinion mais un délit. Il faut appeller le gouvernement français à essayer d'apaiser la société française", a-t-il dit.

Durant son séjour, qui a commencé mercredi et prend fin vendredi, il a rencontré e Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président Shimon Peres.

Côté palestinien, il a été reçu jeudi par le Premier ministre de l'Autorité Rami Hamdallah et le secrétaire général du comité exécutif de l'OLP Yasser Abed Rabo.

Enfin, il s'est entretenu avec Mgr William Shomali, évêque auxiliaire du Patriarcat latin (catholique romain) pour Jérusalem et la Palestine, à l'approche de la visite du pape François en Terre sainte.

mib/agr/hj

PLUS:hp