NOUVELLES
29/01/2014 12:52 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Une deuxième chance pour le lanceur Karl Gélinas

Alors que l'hiver est bien installé et que les Jeux olympiques de Sotchi commenceront bientôt, Karl Gélinas, lui, rêve de baseball. Le lanceur tentera prochainement de se tailler un poste dans l'organisation des Phillies de Philadelphie de la Ligue nationale de baseball.

Gélinas, qui lance depuis sept ans pour les Capitales de Québec, se rapportera au camp d'entraînement de ligues mineures des Phillies avec un objectif clair en tête. « Ce n'est pas de jouer dans le AA ou le AAA, c'est clairement d'aller jouer dans les majeures dans un avenir tout de même rapproché », affirme l'athlète de 30 ans.

Président-directeur général des Capitales, Michel Laplante ne croit pas que son âge soit un obstacle. « Je pense qu'il est en bien meilleure forme physique que lorsqu'il est arrivé avec les Capitales à 24-25 ans, dit-il. Dans le fond, il est dans son "peak", entre 28 et 33 ans, tu es à ton meilleur donc Karl va être là pour ses meilleures années. »

Karl Gélinas tentera pour la deuxième fois de réaliser son rêve d'enfance. Repêché en 2002 par les Angels d'Anaheim, il a évolué dans leurs filiales jusqu'en 2006, année où il a échoué à un test antidopage. « Oui c'est une chance de renouer avec le baseball puis de faire la paix intérieure pour moi-même et démontrer ce que je suis capable de faire », affirme-t-il.

En plus de ce facteur de motivation, son frère cadet Éric sera une source d'inspiration. Âgé de 22 ans, il vient d'obtenir un poste dans la Ligue nationale de hockey avec les Devils du New Jersey. « C'est sûr, ce n'est pas les mêmes domaines, le même sport, mais ça demeure nos rêves de jeunesse », dit-il.

Karl Gélinas s'envolera bientôt vers l'Arizona où il s'entraînera avec Éric Gagné qui a déjà lancé dans la Ligue nationale de baseball et avec les Capitales de Québec.

Russell Martin, l'actuel receveur des Pirates de Pittsburgh, l'accompagnera aussi pour sa remise en forme.

PLUS:rc