NOUVELLES
29/01/2014 06:14 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Un des plus anciens théâtres yiddish d'Europe endommagé par une tempête de neige

Un des plus anciens théâtres yiddish d'Europe, le Théâtre juif de Bucarest, a suspendu son activité après la destruction d'une partie de son toit causée par les tempêtes de neige qui frappent la Roumanie.

D'importantes chutes de neige ont été enregistrées dans le sud-est du pays depuis samedi dernier. Toutes les écoles, y compris dans la capitale Bucarest, étaient fermées mercredi en raison des intempéries et plus de 200 trains ont été annulés.

"C'est un désastre. Environ 30% du toit du théâtre a été détruit. La neige fond et l'eau s'infiltre sur la scène et jusque dans les sous-sols où nous avons les décors", a déclaré à l'AFP la directrice du théâtre Maia Morgenstern, connue pour avoir interprété le rôle de la Vierge Marie dans le film de Mel Gibson "La passion du Christ".

Les décors ont été détruits et toutes les représentations prévues ont été annulées jusqu'à nouvel ordre.

"Je suis très inquiète car ce théâtre est un monument historique et il est aussi un élément très important pour la perpétuation de la culture yiddish en Europe", a ajouté Mme Morgenstern en appelant à l'aide les autorités.

La mairie de Bucarest dont dépend le théâtre a indiqué à l'AFP qu'un expert allait décider aussi rapidement que possible la façon de "sécuriser le toit".

Elle a par ailleurs indiqué qu'un vaste plan de rénovation --réclamé depuis des années-- avait été approuvé. D'un montant d'environ trois millions d'euros, ce dernier devrait durer un an et demi.

"Nous proposons qu'entretemps, l'activité du Théâtre juif soit abritée par le Théâtre de la Comédie à Bucarest", a-t-on ajouté de même source.

Mme Morgenstern s'est dite prête à reprendre le programme du Théâtre juif dans un autre lieu dès qu'elle recevra une notification officielle.

Situé dans le centre historique de Bucarest, dans un quartier où vivaient près de 300.000 juifs avant l'Holocauste, le Théâtre juif d'Etat est l'un des plus anciens d'Europe.

Il a continué de fonctionner même durant la Seconde Guerre mondiale lorsque les autorités roumaines mirent en place une politique de persécution contre l'importante communauté juive du pays.

"Les acteurs juifs proscrits d'autres théâtres avaient le droit d'y jouer", rappelle Mme Morgenstern.

Devenu théâtre d'Etat en 1948, il demeure aujourd'hui, avec le théâtre juif de Varsovie, l'un des derniers éléments vivants de la culture yiddish en Europe orientale.

Malgré le déclin de la communauté juive en Roumanie qui ne compte plus que 3.300 personnes selon le recensement, le théâtre propose cinq à six représentations par semaine, aussi bien du répertoire yiddish traditionnel que des auteurs contemporains israéliens.

La première troupe de théâtre yiddish professionnelle a vu le jour en Roumanie en 1876, fondée par le dramaturge Avram Goldfaden.

iw/jeb

PLUS:hp