NOUVELLES
29/01/2014 12:23 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Renault-Nissan a vendu quelque 8,3 millions de véhicules en 2013, nouveau record (totalisation AFP)

Le constructeur d'automobiles japonais Nissan a annoncé mercredi avoir écoulé 5,1 millions de véhicules en 2013 (+3,3% sur un an), ce qui permet à son alliance avec le français Renault d'établir un nouveau record autour de 8,3 millions d'unités vendues (+2%) et la maintient à la quatrième place mondiale.

Renault a précédemment fait état de ventes de 2,63 millions de véhicules (marques Renault, Dacia et Renault Samsung Motors confondues) et le russe Avtovaz, constructeur des Lada en cours d'absorption par Renault-Nissan, a dit en avoir écoulé quelque 535.000 l'année dernière. L'alliance franco-japonaise en a donc vendu au total environ 8,27 millions, en additionnant les ventes de ses trois composantes.

L'alliance doit faire une annonce spécifique à ce sujet début février, a expliqué à l'AFP un porte-parole de Nissan, ajoutant que le résultat pourrait être légèrement différent du total compilé par l'AFP en raison de révisions de dernière minute.

Le groupe nippon a été le dernier des principaux constructeurs mondiaux à annoncer son résultat de ventes, en volume, ses grands concurrents l'ayant fait depuis début janvier.

Le japonais Toyota est resté numéro un mondial l'an passé, avec 9,98 millions de véhicules vendus, l'américain General Motors est deuxième (9,7 millions), l'allemand Volkswagen troisième (9,5 millions) et le sud-coréen Hyundai Motor-Kia cinquième (7,56 millions).

Bien qu'elles constituent un nouveau record pour le constructeur japonais, les ventes de Nissan sont assez décevantes. Le groupe espérait en début d'année 2013 écouler 5,3 millions de véhicules et avait abaissé cet objectif à 5,2 millions en novembre après un début d'année moins bon que prévu, un nouveau but qu'il a finalement échoué à atteindre.

Ses ventes ont notamment reculé de 4% en Europe, où le marché de l'automobile est resté mal portant, et ont aussi reflué dans les prometteurs marchés asiatiques émergents (hors Chine et Japon) et latino-américains.

Nissan a connu en revanche une meilleure fortune en Chine (+17%), où ses affaires se sont nettement reprises au second semestre après avoir souffert en début d'année, comme celles de ses compatriotes nippons, des conséquences en termes d'image d'une querelle territoriale sino-nippone. Le groupe peine désormais à suivre l'expansion effrénée du premier marché mondial de l'automobile, qui constitue son premier débouché.

Aux Etats-Unis (+9%), son deuxième marché, Nissan a bénéficié comme ses concurrents d'un assez net rebond du marché local. Il y a particulièrement bien écoulé sa berline Altima et son tout-terrain Pathfinder. Le groupe a également amélioré ses performances à domicile grâce aux bonnes ventes de ses mini-véhicules auprès des consommateurs japonais.

pn/kap/glr

RENAULT

NISSAN MOTOR

SAMSUNG ELECTRONICS

AVTOVAZ

TOYOTA MOTOR

GENERAL MOTORS

VOLKSWAGEN

HYUNDAI MOTOR

PLUS:hp