NOUVELLES
29/01/2014 04:54 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Osisko intente une poursuite contre Goldcorp devant la Cour supérieure

MONTRÉAL - Corporation minière Osisko (TSX:OSK) s'adresse à la Cour supérieure du Québec pour interdire à Goldcorp (TSX:G) la poursuite de son offre non sollicitée estimée à 2,6 milliards $ soumise le 14 janvier dernier.

La minière québécoise a justifié sa décision mercredi en expliquant que le géant aurifère canadien avait fait un usage inapproprié de renseignements confidentiels.

Goldcorp a déjà été l'un des plus importants actionnaires d'Osisko, mais avait vendu, en 2011, sa participation de 10,1 pour cent dans la société québécoise pour un montant de 530 millions $ ou 13,75 $ par action.

Osisko, dont le principal gisement d'or est celui exploité à Malartic, en Abitibi-Témiscamingue, allègue que Goldcorp a agi de mauvaise foi dans ses démarches avant la présentation de son offre non sollicitée.

Il a cependant été impossible, en fin d'après-midi, d'obtenir plus de détails de la part de la minière québécoise, qui n'a pas retourné les appels de La Presse Canadienne.

Le conseil d'administration d'Osisko a déjà recommandé à ses actionnaires de rejeter l'offre de Goldcorp, jugée «opportuniste» et «inadéquate».

Depuis que Goldcorp a soumis son offre non sollicitée, les actions d'Osisko se sont transigées bien au-delà de la contrepartie totale de 5,95 $ par action qu'offre l'entreprise établie en Colombie-Britannique.

Plusieurs analystes du secteur minier ont par ailleurs suggéré que Goldcorp allait devoir bonifier son offre.

Le conseil d'administration d'Osisko a déjà indiqué qu'il était en discussions avec des tiers afin de trouver des «solutions stratégiques» en ce qui a trait à l'offre de Goldcorp.

Le titre d'Osisko a terminé la séance à 6,89 $, en hausse de 28 cents, ou 4,24 pour cent, à la Bourse de Toronto. Celui de Goldcorp a grimpé de 1,02 $, ou 3,83 pour cent, à 27,64 $.

PLUS:pc