NOUVELLES
29/01/2014 06:41 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

L'ex-maire de Saint-Constant en cour le 20 mai

Le procès pour fraude de l'ancien maire de Saint-Constant, en Montérégie, Gilles Pepin, est reporté au 20 mai. Gilles Pepin devait comparaître au tribunal ce mercredi, au palais de justice de Longueuil, dans un dossier de fraude qui implique d'autres personnes.

M. Pepin a été arrêté le 28 novembre dernier par des agents de l'Unité permanente anticorruption (UPAC), qui avaient aussi des soupçons contre son fils, Danny Pepin, de même qu'André Roy, Peter Veres et Benjamin Sternthal.

Ces arrestations ont été faites en lien avec des accusations de fraude dans les affaires municipales, de complot et d'abus de confiance.

Les personnes arrêtées avaient d'abord subi un interrogatoire au quartier général de la Sûreté du Québec, à Montréal, avant d'être libérées sous promesse de comparaître ce mercredi.

Selon l'UPAC, les chefs d'accusation sont reliés à trois volets d'une enquête qui a débuté en 2010, soit la vente de terrains, la construction d'une bibliothèque et le financement d'un parti politique.

Gilles Pepin a brigué l'automne un quatrième mandat à la mairie de Saint-Constant, mais il a été vaincu par le candidat Jean-Claude Boyer.

PLUS:rc