NOUVELLES
29/01/2014 04:11 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Le producteur des Grammy s'excuse auprès de Trent Reznor

La soirée des prix Grammy de dimanche dernier n'a pas fait que des gagnants et des perdants. Elle a également fait de Trent Reznor, leader du groupe Nine Inch Nails, un homme insulté.

Convié pour le numéro de fermeture du gala, Reznor n'a pas digéré que la prestation n'ait pas été diffusée au complet. Nine Inch Nails, ainsi que le groupe Queens of the Stone Age, Lindsey Buckingham du groupe Fleetwood Mac et Dave Grohl du groupe Foo Fighters, ont joué une combinaison de leurs chansons Copy of A et My God is the sun. Les téléspectateurs ont pu voir environ la moitié du numéro final du gala, qui avait déjà dépassé son temps d'antenne de 15 minutes.

« C'est la plus grande soirée de la musique... pour être méprisé. Un sincère fuck you, les gars », a publié un Reznor indigné sur Twitter le soir même.

Dans une entrevue avec The Hollywood Reporter, le producteur Ken Ehrlich s'est excusé auprès de Reznor, mais a tenu à défendre sa décision.

« Je suis désolé qu'il soit en colère. [...] Je lui avais effectivement dit que nous allions prendre tout le temps qu'il faudrait. Le numéro durait cinq, six minutes et nous en étions à 1 minute 20 de la fin. Nous nous sommes rendus aussi près que possible », a-t-il dit.

Trent Reznor est le seul membre permanent du groupe de metal industriel Nine Inch Nails. Le groupe se prépare pour une tournée au Japon et en Australie. Par ailleurs, Reznor fera de nouveau équipe avec le cinéaste David Fincher pour la trame sonore de son prochain film, Gone girl.

Les réseaux sociaux changent la donne

Bien que la qualité des prestations de la 56e cérémonie des prix Grammy ait été critiquée par certains, les cotes d'écoute ont atteint des sommets pour le diffuseur CBS, avec 28,5 millions de téléspectateurs.

Elle occupe ainsi la deuxième place en matière de cotes d'écoute depuis le début de l'histoire des Grammy en 1993. En 2012, la cérémonie avait attiré un auditoire record de 39,9 millions. Le gala avait été diffusé le lendemain de la mort de la chanteuse Whitney Houston.

Il reste que l'utilisation des réseaux sociaux et des blogues pendant la diffusion soulève de nombreuses questions. À cause du décalage horaire, les téléspectateurs de la côte ouest doivent attendre trois heures avant de voir le gala, alors que les réseaux sociaux révèlent les gagnants et abondent de commentaires dès le début.

Ken Ehrlich se montre toutefois fermé à l'idée de diffuser la cérémonie en même temps partout au pays. Pour lui, le bavardage électronique qui se produit avant l'événement est une forme de publicité gratuite.

« J'ai des millions de gens sur la côte ouest qui lisent des commentaires en ligne sur la prestation d'ouverture de Beyoncé et qui attendent de pouvoir la regarder. Pour moi, c'est un plus. Je n'ai aucun autre moyen de promouvoir les prestations », dit Ken Ehrlich.

Avec Rolling Stone et Hollywood Reporter

PLUS:rc