NOUVELLES
29/01/2014 10:44 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Koweït: menace de grève des employés du secteur pétrolier

Des milliers d'employés du secteur pétrolier au Koweït pourraient entrer en grève dans deux semaines pour protester contre une décision du gouvernement de cet émirat du Golfe de réduire leurs prestations salariales, a annoncé mercredi un responsable syndical.

"Les syndicats de toutes les compagnies pétrolières ont pris la décision de faire grève", a déclaré à l'AFP le président de l'Union des travailleurs du secteur pétrolier koweïtien, Abdel Aziz al-Sharthan.

Le débrayage devrait commencer "dans deux semaines", a-t-il ajouté, au lendemain d'une réunion avec le nouveau ministre du Pétrole, Ali al-Omair, et des responsables des compagnies pétrolières, qui "n'a pas résolu le problème".

Il a indiqué que la crise avait éclaté après la décision prise il y a quelques mois par la Kuwait Petroleum Corp (KPC -publique) de "réduire certains avantages et des augmentations" salariales des employés du secteur.

Le ministre et les dirigeants des compagnies pétrolières ont refusé au cours de la réunion de revenir sur cette décision et "ont essayé d'apporter certaines mesures de pure forme, que nous n'avons pas acceptées", a ajouté M. Sharthan.

Selon lui, le délai de deux semaines, prévu pour le début de la grève, constitue un dernier ultimatum pour un retrait de la décision et l'amorce de négociations.

Sinon, la grève sera totale et concernera toutes les opérations de production, d'exportation, dans la pétrochimie et les autres activités pétrolières, a-t-il prévenu.

Le secteur du pétrole emploie quelque 19.000 Koweïtiens.

Le Koweït produit actuellement quelque 3 millions de barils par jour (mbj), dont le quart est exporté sous forme de produits raffinés.

Les dirigeants du secteur n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Le responsable syndical a indiqué que le salaire moyen des travailleurs du secteur pétrolier au Koweït équivalait à la moitié de celui de leurs collègues de pays voisins comme l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Qatar.

Mais le président de la commission des budgets au Parlement, Adnane Abdelsamad, a affirmé dans un communiqué mercredi que les salaires des employés du secteur pétrolier avaient fortement augmenté ces dernières années.

Selon des statistiques officielles, le salaire mensuel moyen des fonctionnaires de l'Etat hors secteur pétrolier est de 4.500 dollars, alors que celui du secteur pétrolier est de plus de 19.400 dollars, a-t-il précisé.

oh/tm/cco

PLUS:hp