NOUVELLES
29/01/2014 04:37 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Justin Bieber, un problème de plus pour Barack Obama

Comme si Barack Obama n'avait pas suffisamment de problèmes, son gouvernement devra s'occuper du sort de Justin Bieber, le chanteur canadien dont une pétition demande à la Maison Blanche le renvoi au Canada.

Mercredi à 17H00 GMT, une pétition réclamant "l'annulation de la carte verte" du chanteur comptait 103.000 signatures sur le site internet We The People de la Maison Blanche.

"Nous voulons voir le dangereux, le chauffard, le destructeur et le drogué Justin Bieber reconduit à la frontière et sa carte verte annulée", peut-on lire sur la pétition lancée par un mystérieux "J.A." de Detroit (nord) jeudi dernier.

Ce jour-là, le chanteur avait été arrêté au petit matin au volant d'une Lamborghini décapotable pour conduite dangereuse et en état d'ébriété.

Cette initiative de la Maison Blanche permet à tout citoyen d'obtenir l'attention présidentielle sur n'importe quel sujet dès lors que le cap des 100.000 signatures est franchi.

"Chaque pétition qui franchit ce seuil sera examinée par des fonctionnaires idoines et une réponse y sera apportée", a déclaré un porte-parole de la présidence américaine, Matt Lehrich.

Tout aussi prudente, la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki a prévenu que la pétition "ne présage pas toujours des mesures qui seront prises", refusant de faire des conjectures sur le sort éventuel du visa et permis de séjour de Justin Bieber.

Le jeune homme de 19 ans ne s'est pas exprimé, après être rentré mercredi, selon la presse people, à Los Angeles après un week-end à Panama.

Justin Bieber vit semble-t-il aux Etats-Unis avec un visa renouvelable d'artiste et non une "carte verte", qui donne un statut de résident permanent.

Il sera formellement accusé le 14 février par un juge de Miami de conduite en état d'ébriété, sans permis, et de résistance lors de son arrestation.

rom/ff/tq/nr/rap

PLUS:hp