NOUVELLES
29/01/2014 12:06 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Gestion AGF affiche un bénéfice en baisse pour son 4e trimestre et l'exercice

TORONTO - La Société de Gestion AGF (TSX:AGF.B) a affiché mercredi un bénéfice inférieur aux attentes pour son quatrième trimestre, une situation attribuable aux coûts élevés associés à sa restructuration.

La firme de gestion de patrimoine de Toronto a engrangé un bénéfice net des activités poursuivies de 7,1 millions $, soit 8 cents par action, pour le trimestre clos le 30 novembre. En comparaison, elle avait réalisé un bénéfice de 13 millions $, ou 14 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Les coûts de restructuration ont atteint 3,6 millions $ pour le plus récent trimestre.

Le bénéfice net ajusté des activités poursuivies s'est établi à 9,7 millions $, ou 11 cents par action, en baisse par rapport à celui de 14,6 millions $, ou 16 cents par action, du quatrième trimestre de 2012.

Les revenus trimestriels se sont chiffrés à 117,4 millions $, contre 124,9 millions $ un an plus tôt.

Pour l'ensemble de l'exercice, Gestion AGF a réalisé un bénéfice des activités poursuivies de 22,4 millions $, par rapport à celui de 27,7 millions $ affiché pour l'exercice précédent. La société inscrit à ses comptes un paiement fiscal non récurrent de 25 millions $ à l'Agence du revenu du Canada, tandis que les charges non récurrentes avaient totalisé 32 millions $ en 2012.

Le bénéfice annuel par action a reculé à 25 cents par action, soit moins de la moitié de celui de 55 cents par action de l'exercice précédent, tandis que le chiffre d'affaires total s'est établi à 484,5 millions $, en baisse de cinq pour cent par rapport à celui de 510,2 millions $ de l'année précédente.

Les rachats nets au sein des comptes de la clientèle institutionnelle ont entraîné une diminution de l'actif sous gestion, qui se chiffrait à 34,4 milliards $ au 30 novembre, comparativement à 39,2 milliards $ à la même date un an plus tôt.

Le président du conseil et chef de la direction de Gestion AGF, Blake Goldring, qui contrôle la société par l'entremise d'une entreprise privée, a indiqué qu'AGF allait se concentrer sur son expansion et sur la diversification de sa clientèle mondiale à l'aide d'une nouvelle plateforme.

«Nous continuons de mettre l'accent sur nos priorités stratégiques et nous sommes encouragés par les résultats obtenus jusqu'à maintenant», a déclaré M. Goldring dans un communiqué.

«Grâce au lancement réussi de notre gamme de fonds OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) en Europe et à l'inauguration d'un bureau de représentation à Londres, nous sommes en bonne position pour tirer avantage des conditions économiques en voie d'améliorations sur le continent et de la demande pour des mandats de gestion de placements d'envergure mondiale.»

L'action de Gestion AGF a cédé mercredi 78 cents, soit 6,3 pour cent, pour clôturer à 11,63 $ à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc