NOUVELLES
29/01/2014 09:10 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Formule 1/Jerez - Adrian Newey: "Pas de favori en 2014"

Le directeur technique de Red Bull Racing, l'ingénieur anglais Adrian Newey, a estimé mercredi à Jerez qu'il n'y a "pas de favori" pour la saison 2014 de Formule 1, à cause du changement radical de règlement technique.

Q: Que pensez-vous des nouvelles monoplaces de 2014, et surtout de leurs nez, qui font beaucoup parler ?

R: "Je n'ai pas encore eu le temps de regarder de près les autres voitures, mais c'est vrai qu'il y a quelques nez très laids. C'est dommage que de nouvelles règles créent des solutions laides, mais ce n'est pas seulement un problème technique. Nous devons dessiner des voitures capables d'avoir les meilleures performances, et cela quelque soit leur style, leur forme, ou le bruit qu'elles font. Ca a toujours fait partie de l'histoire de la F1. Nous n'avons pas vraiment donné de nom au nez de notre RB10. Il est un peu en forme de quille, donc on l'appelle le nez en quille, mais ça reste entre nous".

Q: Qu'est-ce qui est le plus difficile à gérer, en ce début de saison ?

R: "De gros changements de règlement sont toujours un gros défi pour les ingénieurs. Les nouvelles voitures sont très compliquées, surtout au niveau du moteur. Les voitures hybrides peuvent faire de nombreuses séances d'essais avant leur présentation, alors qu'en F1 nous n'avons pas ce luxe: nous devons faire débuter nos voitures, et faire fonctionner tous ces nouveaux systèmes sous le regard du public. Pour les trois motoristes (ndlr: Renault, Mercedes et Ferrari), il y a eu beaucoup de choses à développer ces dernières années. Le turbo n'a rien de nouveau en F1. En revanche, côté électrique, c'est très compliqué et ça demande une certaine discipline. Quand les voitures électriques ou hybrides arrivent sur la route, il y a eu beaucoup d'essais avant, et elles ne sont pas prévues pour être démontées tout le temps. En F1, c'est très différent. donc ça va être un gros défi".

Q: L'écurie Red Bull Racing est-elle la favorite logique en 2014 ?

R: "Je ne vois pas de favori pour cette année, car tout est tellement nouveau et ouvert. C'est très difficile de faire des prévisions, et impossible de prendre des paris. La réalité, c'est que les règlements changent parfois et que ça redonne une chance à tout le monde. Ca crée aussi un peu de stress, car on ne sait pas si on va être aussi bons que les autres. L'objectif va probablement être la fiabilité, sur les premières courses. Ce sera d'abord une compétition entre moteurs, puis cela va évoluer et on retrouvera une compétition entre les différentes combinaisons moteur-châssis".

Propos recueillis lors d'un point presse

dlo/jgu

PLUS:hp