NOUVELLES
29/01/2014 03:06 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Elway : même en gagnant dimanche, Manning ne pourra être consacré le plus grand

NEWARK, États-Unis - Même s'il devait mener les Broncos de Denver à la victoire au Super Bowl dimanche, Peyton Manning ne pourra pas prétendre être le plus grand quart de l'histoire de la NFL, selon John Elway.

En entrevue avec l'Associated Press mercredi, Elway a comparé le débat sur le meilleur quart de l'histoire aux discussions sur l'amour : tout est une question de perception, a-t-il résumé.

«Je ne crois pas qu'on puisse identifier, un jour, le plus grand d'entre tous. Je pense qu'il y aura toujours une discussion», a déclaré Elway, lui-même un ancien quart des Broncos, membre du Temple de la renommée et maintenant vice-président exécutif de l'équipe.

Lorsque les Broncos affronteront les Seahawks de Seattle, dimanche, Manning pourrait devenir le premier quart partant de l'histoire à mener deux équipes différentes à des conquêtes du Super Bowl. En 2007, il a aidé les Colts d'Indianapolis à remporter le trophée Lombardi.

Quand Manning s'est entendu avec les Broncos, le 20 mars 2012, Elway avait déclaré que son objectif était de faire en sorte que le nouveau meneur de jeu de l'équipe devienne le plus grand quart de l'histoire du sport.

Mais à l'hôtel de l'équipe en bordure du fleuve Hudson mercredi matin, Elway a dit avoir réalisé que cette question n'aura jamais de réponse définitive, «même si Peyton pourrait avoir brisé tous les records individuels le jour où il prendra sa retraite».

«Vous aurez toujours vos dénigreurs, mais il pourrait y avoir un fort pourcentage d'observateurs qui diront de lui qu'il est le meilleur. Tout ce qu'il peut faire, c'est de continuer de solidifier sa réputation, surtout s'il reproduit le genre de saisons qu'il a connue cette année. Et je vais m'assurer qu'il ait tous les outils pour qu'il y parvienne.»

Depuis le début de la semaine, Manning a rejeté toutes les questions portant sur l'héritage qu'il laissera derrière lui, une fois sa carrière terminée.

Avec Manning en charge du caucus et Elway, de la direction de l'équipe, les Broncos sont de retour au match ultime pour la première fois depuis les conquêtes consécutives de 1998 et de 1999, après lesquelles Elway a tenté sa chance dans les domaines de la restauration et de la vente de voitures.

Ce type d'entreprises «n'a pas de tableau indicateurs, les dimanches», et pour cette raison, Elway est retourné vers ses Broncos adorés, en 2011, pour relancer une franchise qui battait de l'aile, après une glissade pendant le règne de Mike Shanahan, et une chute vertigineuse à la suite de l'arrivée de Josh McDaniels.

La «Tebowmania» n'a fait que passer et grâce aux 99 passes de touché de Manning, les Broncos ont affiché un dossier de 28-6 au cours des deux dernières saisons.

Malgré cette impressionnante fiche, les Broncos devaient faire oublier, cette saison, la douloureuse défaite de 38-35 aux mains des Ravens de Baltimore lors des séries éliminatoires l'an dernier.

Ce revers en deuxième période de prolongation a hanté les joueurs des Broncos pendant une année complète — et pourrait continuer d'alimenter les conversations si les hommes de John Fox ne prennent pas la mesure des Seahawks dimanche soir.

Comme l'a fait remarquer Terrance Knighton, «l'objectif de l'équipe n'était pas de se rendre au Super Bowl. L'objectif de l'équipe était de quitter... avec le trophée Lombardi.»

C'est le message que s'efforce de livrer Elway depuis le mois de janvier 2013. À l'occasion, il y est allé en douceur, mais il lui est aussi arrivé d'élever le ton.

Il s'est notamment servi d'un désolant revers de 40-10 des Broncos face aux Seahawks, lors d'un match préparatoire disputé à la mi-août, pour dévoiler ses états d'âme sur l'effort et les attentes.

«John a mis cartes sur table, s'est souvenu Manning, mercredi. Il n'était pas heureux de ce résultat. Nous nous sommes fait botter le derrière, et qu'il s'agisse d'un match préparatoire ou d'une rencontre du calendrier régulier, il nous a fait savoir que de telles performances étaient inacceptables.»

Le niveau d'exaspération d'Elway était si élevé que Manning a pris des notes, qu'il a révisées cette semaine dans le cadre de sa préparation pour le duel contre les Seahawks.

«Il nous a dit qu'il voyait en nous beaucoup de potentiel et qu'il ne voulait pas le voir se gaspiller, a confié Manning. Je pense que les gars ont saisi le message. Et si j'ai bien compris, je pense que son message s'adressait aussi à certains entraîneurs. Il croyait que nous avions tout pour devenir une grande équipe et il a voulu s'assurer que nous irions au bout de nos limites.»

PLUS:pc