NOUVELLES
29/01/2014 06:19 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Clôture du sommet de la Celac: succès diplomatique pour Cuba

Le 2e sommet de la Communauté des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes (Celac) s'est achevé mercredi à La Havane sur un succès diplomatique pour Cuba qui a reçu le soutien des 33 états membres qui ont plus particulièrement dénoncé la politique d'hostilité des Etats-Unis à son égard.

Trente chefs d'Etats et de gouvernements ont participé à ce sommet de la dernière née des organisations régionales qui regroupe tous les pays du continent américain à l'exception des Etats-Unis et du Canada.

"Nous avons reçu le courageux soutien de chacun d'entre vous", s'est félicité le président cubain Raul Castro avant de transmettre la présidence de la Celac à son homologue du Costa-Rica, Laura Chinchilla.

"L'unité dans la diversité est l'unique alternative pour la région", a ajouté le président cubain en soulignant l'adoption par la Celac d'"importants accords" sur des sujets tels que "l'éradication de la pauvreté, l'aide au développement et le changement de l'ordre économique actuel".

S'exprimant mardi et mercredi en séance plénière, tous les représentants des 33 pays ont chaleureusement remercié Cuba pour l'organisation du sommet et dénoncé notamment l'embargo économique et financier imposé depuis 1962 par les Etats-Unis au régime communiste cubain.

La Celac a également "solennellement" déclaré l'Amérique latine et les Caraïbes "zone de paix", au sein de laquelle les 33 pays de l'organisation s'engagent à régler leur différends pacifiquement et renoncent "à l'usage ou la menace de l'usage de la force".

jhd/mpd

PLUS:hp