NOUVELLES
29/01/2014 06:58 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Afrique du Sud: une chaîne d'information 24h/24 pour suivre le procès Pistorius

Une chaîne d'information continue 24h/24 entièrement dédiée au procès du champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius commencera à émettre à partir du 2 mars, la veille de son procès pour le meurtre de sa petite amie.

Dans un communiqué, le bouquet satellite payant Multichoice a précisé que la chaîne "donnerait aux téléspectateurs une couverture approfondie du procès d'Oscar Pistorius avec une riche variété de contenus et une intégration aux réseaux sociaux".

Elle est destinée aux téléspectateurs d'Afrique sub-saharienne abonnés à DSTV mais des extraits seront aussi mis à disposition sur YouTube ou d'autres portails internet.

La réalisation a été confiée aux producteurs d'une émission d'enquête à succès, "Carte blanche" diffusée sur la chaîne payante sud-africaine M-Net.

Le procès sera présidé par la juge sud-africaine Thokozile Matilda Masipa, qui comme l'ensemble des protagonistes du procès, est d'ores et déjà soumise à une intense pression médiatique.

Ancienne journaliste et travailleuse social, elle est devenue la deuxième juge noire d'Afrique du Sud, nommée en 1998 et selon la presse locale, elle s'est montré en plusieurs occasions impitoyable en matière de violence faite aux femmes.

Oscar Pistorius a été inculpé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, commis le jour de la Saint-Valentin 2013. Il est également poursuivi pour infraction à la législation sur les armes, pour avoir tiré avec une arme à feu à deux occasions, avant la mort de Mlle Steenkamp.

Surnommé "Blade Runner" en raison de ses prothèses de carbone, le sportif était un passionné d'armes à feu, parfois violent et enclin à perdre facilement son sang-froid, comme il est apparu dans les enquêtes des médias depuis le meurtre.

Dès ses premières comparutions, Pistorius s'est entouré de ténors du barreau et a plaidé la thèse de l'accident, expliquant avoir tiré à plusieurs reprises à travers la porte verrouillée en croyant à la présence d'un cambrioleur.

Le drame a porté un coup d'arrêt brutal à sa carrière, et Pistorius ne s'est plus aligné dans aucune course depuis, bien qu'il ait obtenu la permission de quitter le territoire sud-africain.

jcm/clr/cpb/hba

PLUS:hp