NOUVELLES
29/01/2014 10:16 EST | Actualisé 31/03/2014 05:12 EDT

Affaire Maddie: Scotland Yard au Portugal, pas d'arrestations

Des inspecteurs de Scotland Yard enquêtant sur la disparition de la fillette britannique Madeleine McCann se sont entretenus avec leurs homologues portugais à Faro, dans le sud du Portugal, a indiqué mercredi la police portugaise, précisant toutefois qu'aucune arrestation n'avait eu lieu.

"Il n'y pas eu d'arrestations", a déclaré à l'AFP Pedro do Carmo, directeur national adjoint de la Police judiciaire, confirmant une information également avancée par Scotland Yard à Londres, dont les officiers s'étaient déjà rendus au Portugal à plusieurs reprises dans le cadre de cette enquête.

"Une réunion de travail a eu lieu hier (mardi) à Faro, comme cela s'était déjà produit auparavant, de façon régulière, dans le cadre de la commission rogatoire" adressée par les enquêteurs britanniques, a-t-il indiqué, précisant que l'équipe de Scotland Yard avait entretemps quitté le Portugal.

M. Carmo a toutefois refusé de révéler le contenu de cette réunion.

Le Daily Mirror avait rapporté que quatre détectives de Scotland Yard, arrivés mardi dans la région de l'Algarve, avaient eu une discussion de quatre heures avec des policiers et procureurs portugais destinée à préparer l'arrestation de trois suspects.

Les suspects, soupçonnés d'appartenir à une bande de cambrioleurs, ont effectué un grand nombre d'appels après la disparition de Madeleine McCann, a précisé le tabloïd britannique, qui cite une source anonyme proche des parents. Ces derniers, Kate et Gerry McCann, sont "sur les charbons ardents", selon cette source.

"Je doute qu'il y ait des arrestations. Ce que je sais c'est que Scotland Yard a des soupçons concernant trois personnes et veut entendre ces personnes", a déclaré l'avocat des McCann au Portugal, Rogério Alves, interrogé par les médias en marge d'une cérémonie à Lisbonne.

"C'est dans le cadre de la coopération judiciaire internationale que ces personnes seront entendues et que leurs déclarations seront prises en compte", a-t-il ajouté en soulignant que "la procédure a lieu au Portugal et c'est à un juge portugais de tirer les conclusions" de ces démarches.

La police portugaise avait classé l'enquête sur la disparition de Madeleine McCann en juillet 2008 après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette, qui ont ensuite été blanchis.

Après avoir passé deux ans à étudier le dossier, le Royaume-Uni avait officiellement ouvert sa propre enquête en juillet dernier et publié en octobre deux portraits-robots d'un homme vu en train de porter un enfant aux "cheveux blonds" le soir de la disparition de la fillette.

L'enquête avait été rouverte peu après au Portugal.

La petite Madeleine avait disparu de sa chambre le 3 mai 2007, à Praia da Luz, une petite station balnéaire du sud du Portugal, où elle séjournait avec sa famille et un groupe d'amis.

jwp-alm-lf-tsc/ai

PLUS:hp