NOUVELLES
28/01/2014 04:22 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Wall Street retrouve des couleurs, en attendant la Fed

Wall Street a rebondi mardi, aidée par des résultats d'entreprises et des indicateurs globalement de bonne tenue, tout en surveillant l'ouverture d'une réunion de politique monétaire aux Etats-Unis: le Dow Jones a pris 0,57% et le Nasdaq 0,35%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones a avancé de 90,68 points à 15.928,56 points et le Nasdaq, à dominante technologique, est parvenu à terminer également sur une note positive, gagnant 14,35 points à 4.097,96 points, en dépit de la chute de près de 8% d'Apple.

L'indice élargi S&P 500 s'est adjugé 0,61% (+10,94 points) à 1.792,50 points.

Dans le sillage des places européennes et asiatiques, qui ont bénéficié d'un apaisement sur le marché des changes des pays émergents, la place new-yorkaise est parvenue à retrouver son calme. La volatilité, mesurée par l'indice VIX, dit "indice de la peur", a ainsi perdu 9,18% sur la séance après s'être envolée au cours des dernières séances.

Si la nouvelle d'une chute inattendue des commandes de biens durables aux Etats-Unis en décembre a quelque peu freiné les velléités de rebond du marché à l'ouverture, les investisseurs ont par la suite été rassurés par l'embellie surprise du moral des ménages américains en janvier, annoncée dans la matinée.

"Il semblerait que les Américains ont une perception plus optimiste de l'économie, qu'ils font davantage confiance à leurs propres perspectives d'emploi" et leur capacité d'achats, "même s'il y a une différence importante entre ce que les gens disent et ce qu'ils font", a commenté Bill Lynch, gérant de portefeuilles pour Hinsdale Associates.

Dans l'immobilier, les prix des logements ont augmenté en novembre aux Etats-Unis pour le 22e mois consécutif, conformément aux attentes.

Wall Street a également suivi de près l'ouverture dans l'après-midi d'une réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), la dernière sous la présidence de Ben Bernanke qui sera remplacé vendredi par Janet Yellen. Une majorité d'économistes tablent sur l'annonce d'une nouvelle réduction, de 10 milliards, à 65 milliards de dollars, des rachats d'actifs par la banque centrale en février et sur un maintien des taux directeurs à des niveaux proches de zéro.

Des résultats trimestriels supérieurs aux attentes dans de nombreux secteurs de l'économie américaine, avec les publications du constructeur automobile Ford, du chimiste DuPont, du laboratoire pharmaceutique Pfizer ou du câblo-opérateur Comcast, ont participé aussi à la bonne humeur des courtiers. Apple, en revanche, a largement déçu, pesant sur le Nasdaq.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,746% contre 2,766% lundi soir et celui à 30 ans à 3,672% contre 3,680%.

ppa/jum/rap

APPLE INC

FORD MOTOR

E. I. DUPONT DE NEMOURS & CO

PFIZER

COMCAST

PLUS:hp