NOUVELLES
28/01/2014 08:18 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Un baume pour le moral

La réunion entre joueurs après le cinglant revers de samedi aura finalement produit des résultats. Du moins, le temps d'un match.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Le Canadien (28-20-5) a mis fin à sa séquence de quatre défaites avec une victoire de 3-0 sur les Hurricanes de la Caroline (24-20-9), mardi, à Montréal.

Le Tricolore stoppe du même coup la séquence de quatre triomphes de suite des Hurricanes.

« On s'est dit ce qu'on devait faire et on l'a fait ce soir, a résumé l'attaquant Brandon Prust, au sujet de l'effet de la réunion de samedi. On ne voulait pas perdre le moral, les partisans étaient contre nous et ils avaient raison de l'être. On s'est assuré que ça ne se reproduise pas ce soir. »

Opposé à un adversaire qui disputait un deuxième match en deux soirs, mais surtout, un cinquième en sept, le CH n'a pas mis de temps à s'imposer.

Un des nouveaux trios formés par Michel Therrien, celui de Prust, Rene Bourque et Lars Eller, a ouvert la marque, au terme d'un tic-tac-toe de Bourque, à Josh Gorges, à Prust. Eller, de retour à sa position naturelle de centre, a amorcé la séquence en zone neutre.

« Je marque la plupart de mes buts en fonçant au filet, ou quand la rondelle dévie sur ma jambe, donc ce but-là a fait du bien », a mentionné Prust.

Toujours au premier vingt, Brendan Gallagher, avec un but inscrit à quelques décimètres du gardien, comme il le fait si bien, a doublé l'avance des Montréalais.

Max Pacioretty a ajouté au coussin du CH au retour du premier entracte avec son 22e de la saison.

Pour remplacer Eller à gauche de Tomas Plekanec et Brian Gionta, Therrien a muté Michaël Bournival dans ce trio. L'unité a frappé à la porte en fin de période médiane, mais Anton Khudobin a frustré coup sur coup Gionta et Bournival.

Hermétique

Le Canadien a finalement été en mesure de conserver une avance de 3-0. Il s'agissait du pointage maudit pour cette équipe depuis les fêtes. Les trois dernières fois que les Montréalais avaient pris une telle avance, ils avaient fini par la perdre, dont une fois contre ces mêmes Hurricanes, le 31 décembre.

« Dans cette ligue, tu dois jouer différemment en début de match et quand tu détiens une avance et c'est ce qu'on a fait, a soutenu Pacioretty. On leur a peut-être donné trop de chances à la fin, mais c'est un pas dans la bonne direction. »

Cette fois, Carey Price s'est notamment permis un vol de la mitaine sur Alexander Semin en période médiane pour préserver son jeu blanc. Mais surtout, les joueurs devant lui n'ont pas ménagé les sacrifices, en particulier pendant les trois infériorités numériques en deuxième. À lui seul, Josh Gorges a repoussé sept rondelles.

« C'est un guerrier et il n'obtient pas assez de crédit pour ce qu'il fait », a rappelé Price.

Parmi les autres bons gestes de Price, on retiendra aussi ceux, en première période, sur une descente à deux contre un de Drayson Bowman et Jordan Staal, pour préserver la mince avance de 1-0.

C'est de cette façon que le Tricolore a mis fin à une séquence possiblement plus gênante que celle de quatre défaites de suite : à ses six derniers matchs, il avait permis quatre buts ou plus.

Price signe quant à lui son troisième jeu blanc de la saison.

Un défi attend maintenant Gionta et les siens : un duel avec les Bruins, à Boston, jeudi.

PLUS:rc