NOUVELLES
28/01/2014 09:32 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Ukraine : Paris salue l'abrogation des lois répressives

La France salue l'abrogation des lois répressives en Ukraine et la démission du Premier ministre Mykola Azarov qui "doivent rouvrir la voie du dialogue", a déclaré mardi le chef de la diplomatie, Laurent Fabius.

"La France salue l'abrogation, par le Parlement ukrainien, des lois qui restreignaient de façon inacceptable les libertés publiques", a dit M. Fabius dans un communiqué.

"Cette décision positive, de même que l'annonce par le Premier ministre de sa démission, doivent rouvrir la voie du dialogue", a-t-il souligné, ajoutant : "Tout doit être fait pour avancer vers un règlement politique et pacifique de la crise qui secoue le pays".

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a accepté mardi la démission de M. Azarov et de l'ensemble du gouvernement, selon un décret publié sur le site de la présidence.

Au Parlement, réuni depuis la matinée en session extraordinaire, les lois du 16 janvier qui réprimaient presque toute forme de manifestation, ont été abrogées.

Elles avaient été dénoncées par les Occidentaux et ont entraîné la radicalisation du mouvement de contestation né du refus du président ukrainien fin novembre de signer un accord de libre-échange avec l'Union européenne, préférant à la place un rapprochement avec Moscou, ce qui a été vécu par beaucoup comme une trahison.

Européens et Russes, qui s'accusent mutuellement d'ingérence dans les affaires intérieures de l'Ukraine, se sont retrouvés à Bruxelles pour un bref sommet s'annonçant largement dominé par la situation dans cette ex-république soviétique.

Le président Vladimir Poutine, arrivé en début d'après-midi accompagné du ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, devait s'y entretenir avec les principaux responsables de l'UE, dont Catherine Ashton, le numéro un de la diplomatie européenne.

Cette dernière se rendra ensuite pour une visite de 48 heures à Kiev, où elle doit rencontrer le chef de l'Etat ukrainien, ainsi que les dirigeants de l'opposition

ial/thm/sym

PLUS:hp