NOUVELLES
28/01/2014 08:52 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Trierweiler assure qu'elle ne fera plus de journalisme politique

Valérie Trierweiler, en visite dans un bidonville de Bombay, a assuré mardi à l'AFP qu'elle ne ferait plus de journalisme politique et qu'elle souhaitait approfondir ses engagements humanitaires.

Priée de dire si elle poursuivrait son métier de journaliste, l'ex-compagne du président français a répondu: "je continue mais je n'ai pas de projet, c'est trop tôt".

L'ex-compagne du chef de l'Etat, chroniqueuse littéraire à Paris Match, n'envisage pas en revanche de revenir au journalisme politique: "je n'en ai pas envie et ce serait trop compliqué".

Valérie Trierweiler, en Inde dans le cadre d'un voyage de soutien à l'ONG Action contre la faim, s'est dit heureuse d'être à Bombay, où elle serait volontiers restée.

"Je suis très heureuse ici, ils me forcent à partir mais je n'ai pas du tout envie de partir", a-t-elle dit. "Je n'ai pas besoin de me changer l'esprit", a ajouté Mme Trierweiler qui apparaissait en Inde pour la première fois depuis sa séparation avec le président François Hollande.

La journaliste, qui devait prendre un vol pour Paris dans la soirée, a parcouru mardi pendant une heure le bidonville de Mandala dans la mégapole indienne.

"Ca me fait plaisir de rencontrer des gens différents, qui ont besoin d'aide et avec ACF on est là pour essayer les aider avec ce programme alimentaire", a-t-elle encore déclaré.

Interrogée sur son souhait de prolonger ses engagements humanitaires, elle a déclaré: "oui et plus particulièrement en direction des enfants démunis".

ef/phv

PLUS:hp