DIVERTISSEMENT
28/01/2014 02:33 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Un spectacle pour fêter l'arrivée des Beatles aux États-Unis il y a 50 ans

AP
Ed Sullivan, center, stands with The Beatles during a rehearsal for the British group's first American appearance, on the "Ed Sullivan Show," in New York on Feb. 9, 1964. From left: Ringo Starr, George Harrison, Sullivan, John Lennon and Paul McCartney. The rock 'n' roll band known as "The Fab Four" was seen by 70 million viewers. "Beatlemania" swept the charts with twenty No. 1 hits and more than 100 million records sold. The Beatles broke up in 1970. (AP Photo)

LOS ANGELES, États-Unis - Il existe un moyen facile de donner le trac à des vedettes de la musique pop aguerries: leur demander de se produire devant des Beatles.

Plusieurs grands noms de la chanson se sont rassemblés, lundi soir à Los Angeles, afin de rendre hommage aux Fab Four en présence de Paul McCartney et de Ringo Starr — et celle de John Lennon et George Harrison en esprit —, à l'occasion de l'enregistrement du spécial The Night That Changed America: A Grammy Salute to The Beatles.

Maroon 5 a donné le coup d'envoi avec All My Loving et Ticket to Ride, un clin d'oeil à la performance historique du groupe de Liverpool au Ed Sullivan Show en 1964.

John Legend et Alicia Keys ont interprété Let It Be, Katy Perry a chanté Yesterday, alors que son copain, John Mayer, a offert Don't Let Me Down en duo avec Keith Urban. Brad Paisley et Pharrell Williams ont pour leur part relevé le défi de Here Comes the Sun, une pièce bien connue des mélomanes. Annie Lennox et Dave Stewart, du défunt duo Eurythmics, se sont réunis pour interpréter The Fool on the Hill, et Stevie Wonder a proposé We Can Work It Out.

Il a toutefois fallu attendre que McCartney et Starr montent sur la scène pour que le spectacle, plutôt tranquille jusque-là, ne prenne un nouveau tournant, acteurs et chanteurs, bras dessus, bras dessous, chantant en choeur des succès comme Hey, Jude, Sgt. Pepper et Yellow Submarine.

L'hommage sera diffusé le 9 février, 50 ans après que les Beatles eurent donné leur première prestation devant le public américain au Ed Sullivan Show. Il s'agit d'un moment historique qui a été vu par 73 millions de téléspectateurs aux États-Unis, et qui a changé à jamais la culture pop.

Malgré tout, Paul McCartney a confié à la foule, lundi, qu'il avait hésité à souligner l'événement. «Qu'est-ce que je peux dire au sujet de cette soirée, à part qu'elle a été formidable, a-t-il déclaré.

«Au début, lorsqu'on m'a proposé de faire le spectacle, je me suis demandé si c'était la bonne chose à faire. Est-ce que ce n'était pas un peu nous rendre hommage à nous-mêmes? Mais j'ai discuté avec quelques Américains qui m'ont dit: 'Tu ne comprends pas l'impact qu'a eu votre présence à cette émission sur l'Amérique.' Je ne l'avais pas réalisé.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Des photos inédites des Beatles