VIDEO
28/01/2014 12:44 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Réparer son cellulaire, plus facile qu'on le croit

Vous êtes-vous déjà fait dire par un commerçant qu'il était impossible de réparer votre téléphone cellulaire? L'avez-vous cru sur parole? Si tel est le cas, il serait peut-être temps de pousser votre démarche plus loin.

Un texte de Maxime Poiré, La facture Courriel

Une enquête en caméra cachée de La facture révèle que l'industrie des appareils électroniques reste souvent muette sur la possibilité qu'ont les consommateurs de réparer un appareil électronique défectueux plutôt que de le jeter et d'en acheter un neuf, quand il n'est plus sous garantie. Pourtant en matière de réparation, un consommateur avisé peut faire des économies substantielles.

Enquête avec une caméra cachée chez Apple

Nous sommes allés dans trois différents magasins Apple avec un iPhone 4 défectueux, en caméra cachée (écoutez la vidéo ci-dessous). À chaque fois, on nous a affirmé que l'appareil était irréparable. En guise de solution, on nous a notamment proposé de remplacer l'appareil pour 169 $.

Pourtant, La facture a trouvé une boutique à Montréal qui peut le réparer pour 60 $. C'est une différence de 109 $ qui restent dans les poches du consommateur.

Pour regarder cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici

Chez Apple, personne n'a répondu à notre demande d'entrevue pendant le tournage.

Quel avenir pour la réparation?

Martin Masse, le propriétaire de la boutique de réparation Zone Accro constate que la mentalité des consommateurs change peu à peu, alors qu'il s'est vendu plus de 1 milliard de téléphones cellulaires l'a dernier. « Les gens commencent définitivement à être plus informés et il y a quand même une mini-révolution qui se fait à ce niveau-là », estime-t-il.

Quant à Fabien Durif, le directeur de l'Observatoire de la consommation responsable (ESG-UQAM), il observe une nouvelle tendance dans l'industrie des appareils électroniques : « On commence à avoir une réponse à la fois des industriels et des fournisseurs qui vont proposer des produits de remplacement. On commence aussi à avoir aussi une réponse de certains détaillants (...) pour dire "Nous, on va le réparer votre iPhone" ».

L'obsolescence programmée : mythe ou réalité?

Les experts consultés par La facture s'entendent pour dire que l'obsolescence programmée, qui consiste à concevoir des produits qui devront être rapidement remplacés, existe.

Fabien Durif, directeur de l'Observatoire de la consommation responsable, ESG-UQAM, explique ce qui fait pencher la balance quand vient le temps de choisir si on doit réparer ou non : « Le consommateur souvent va faire la différence entre le coût d'un produit neuf et le coût de la réparation. Et souvent il est extrêmement minime. Il va se dire "Pour 100 $ de plus, j'ai un produit neuf qui est plus moderne. Pourquoi faire réparer mon ancien produit" ». Dans la vidéo ci-dessous, il explique les mécanismes de l'obsolescence programmée.

Pour regarder la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

PLUS:rcvideo