NOUVELLES
28/01/2014 12:08 EST | Actualisé 28/01/2014 12:13 EST

Messages haineux : l'Université Saint Mary's pourrait suspendre des étudiants en Nouvelle-Écosse

Shutterstock
graduation mortarboard and...

Une dizaine d'étudiants de l'Université Saint Mary's en Nouvelle-Écosse sont soupçonnés par l'institution d'avoir diffusé des messages à caractère raciste, sexiste et violent.

Au moins six étudiants font partie de l'équipe de football universitaire. Selon la direction de l'institution, les étudiants auraient diffusé leurs messages dans leurs comptes Twitter.

Le directeur des sports explique que chaque cas sera évalué. Des étudiants pourraient être suspendus indéfiniment, d'autres pourraient recevoir une punition de moindre ampleur.

Le directeur général de l'Alliance étudiante de la Nouvelle-Écosse, Jonathan Williams, est déçu et surpris.

« Jusqu'à un certain point, c'est une culture très particulière parmi les athlètes. Donc, je pense que la compétition, le fait d'être admiré jusqu'à un certain point permettent d'avoir une certaine attitude qui soit différente », affirme M. Williams.

L'Université Saint Mary's envisage de mener une enquête.

L'Université Saint Mary's avait fait les manchettes l'automne dernier en raison d'un chant controversé faisant l'apologie de relations sexuelles sans consentement avec des adolescentes de moins de 16 ans.

En décembre dernier, l'Université a accepté les recommandations d'un comité qui a proposé des moyens de prévenir la violence sexuelle et de promouvoir le respect dans la communauté universitaire.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

April Fools Fails And Other Student Newspaper Mess-Ups