NOUVELLES
28/01/2014 10:58 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

LE MONDE EN BREF DU 29 JANVIER

Voici le Monde en bref du mercredi 29 janvier 2014 à 04H00 GMT:

WASHINGTON - Espérant une année 2014 sous le signe de la "percée" économique, Barack Obama a prévenu mardi le Congrès qu'il se passerait au besoin de son feu vert pour oeuvrer à la réduction des inégalités aux Etats-Unis.

Lors de son discours annuel sur l'état de l'Union, le président des Etats-Unis a souhaité "faire accélérer la croissance, renforcer la classe moyenne et créer des nouvelles passerelles vers la classe moyenne".

Certaines de ces mesures "vont requérir une action du Congrès, et j'ai hâte de travailler avec vous tous", a affirmé M. Obama, d'un ton volontaire et combatif, après trois ans pendant lesquels son programme économique et social a été contrecarré par les républicains majoritaires à la Chambre des représentants.

"Quand je pourrai prendre des mesures sans passer par la voie législative pour améliorer les occasions de réussir pour davantage de familles américaines, c'est ce que je ferai", a-t-il affirmé.

WASHINGTON - Le Président américain Barack Obama a exhorté mardi le Congrès à laisser sa chance à la diplomatie pour le nucléaire iranien, menaçant d'opposer son véto à toutes nouvelles sanctions qui seraient votées contre Téhéran pendant les négociations internationales.

KIEV - Le Parlement ukrainien doit discuter mercredi de nouvelles concessions possibles du pouvoir aux pro-européens - dont une amnistie de manifestants en prison - pour désamorcer la crise qui secoue le pays depuis fin novembre.

Par ailleurs, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, en visite à Kiev, doit évoquer une issue politique de la crise avec le président Viktor Ianoukovitch et les dirigeants de l'opposition, bien que le président russe Vladimir Poutine ait appelé les Européens à ne pas s'ingérer.

Le pouvoir ukrainien a déjà lâché du lest mardi avec la démission du gouvernement et l'abrogation de lois répressives.

WASHINGTON - Le président américain Barack Obama a affirmé mardi dans son discours sur l'état de l'Union que le peuple d'Ukraine devait pouvoir décider de son avenir. "En Ukraine, nous défendons le principe selon lequel le peuple a le droit de s'exprimer librement et pacifiquement et doit avoir son mot à dire pour l'avenir du pays", a-t-il déclaré.

DAMAS - Le médiateur de l'ONU, Lakhdar Brahimi, tentera mercredi de remettre sur les rails les négociations de paix à Genève entre régime syrien et opposition, interrompues plus tôt que prévu mardi, Damas accusant Washington de vouloir saboter les pourparlers.

Mardi, malgré les efforts déployés par le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi pour le cinquième jour consécutif, le blocage est resté entier sur la question explosive de la transition politique.

TUNIS - Le gouvernement d'indépendants de Mehdi Jomaâ a obtenu la confiance de l'Assemblée dans la nuit de mardi à mercredi, avec pour mission de sortir la Tunisie de sa profonde crise politique et d'organiser dans l'année des élections.

La formation de ce cabinet a été le résultat de semaines de tractations ayant inclus l'essentiel de la classe politique. Il succède à l'équipe dirigée par les islamistes d'Ennahda, qui ont accepté de quitter le pouvoir pour laisser des indépendants conduire la Tunisie vers des élections.

LE CAIRE - Le président égyptien destitué Mohamed Morsi est apparu mardi combatif devant un tribunal du Caire le jugeant pour son évasion de prison en pleine révolte contre Hosni Moubarak en 2011.

La télévision a diffusé des images de M. Morsi, portant l'uniforme blanc des détenus, gesticulant avec colère les bras levés en s'adressant à la cour. "Qui êtes vous?", a-t-il lancé, ajoutant: "Savez-vous qui je suis?".

La police a par ailleurs été visée par de nouvelles attaques faisant deux morts, dont un haut responsable de la police.

BANGUI - Le Conseil de sécurité de l'ONU a donné son feu vert à l'engagement d'une force européenne en Centrafrique, pour épauler les troupes françaises et africaines qui ont mené l'évacuation de deux camps militaires stratégiques de Bangui par des combattants de l'ex-rebellion.

ARLINGTON - Un des tout premiers prisonniers de Guantanamo, le Yéménite Abdel Malik Wahab al Rahabi, âgé de 34 ans, a plaidé mardi pour sa libération, après douze ans de détention sans inculpation, alors que le président américain Barack Obama redouble d'efforts pour fermer la prison controversée.

ANKARA - La banque centrale turque a décidé mardi soir de procéder à la hausse significative de ses taux d'intérêt attendue par les marchés pour endiguer la chute continue de la livre, contre l'avis du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan hostile à cette mesure

LONDRES - Malgré un léger ralentissement en fin d'année, l'économie britannique a spectaculairement rebondi en 2013, affichant une croissance de 1,9%, un chiffre qui fait les affaires du gouvernement à un peu plus d'un an des élections.

BUENOS AIRES - Les Argentins mettent à profit la réforme permettant d'épargner en dollars mais ils restent méfiants à l'idée de les confier aux banques locales, après avoir perdu leurs économies durant la crise économique de 2001.

LA HAVANE - Dernière née des organisations continentales, la Communauté des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes (Celac) a entamé mardi à La Havane un sommet de deux jours qui doit consacrer l'unité de ses 33 pays membres et enjoindre les Etats-Unis à réviser leur politique à l'égard de Cuba.

NEW YORK - Le chanteur Pete Seeger, légende du folk américain et du "protest song" portant la voix de la classe ouvrière, est décédé à New York à 94 ans, après avoir inspiré des générations d'artistes comme Bob Dylan, Joan Baez ou Bruce Springsteen.

mpd/glr

PLUS:hp