NOUVELLES
28/01/2014 02:01 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

La Chine intervient pour freiner la propagation du virus H7N9

PÉKIN, Chine - Les autorités chinoises ont interdit mardi les ventes de volailles vivantes dans l'est du pays, après une explosion de nombre de personnes infectées par la souche H7N9 du virus de la grippe aviaire.

Cette interdiction survient au moment où des millions de Chinois se déplacent à l'occasion du Nouvel An lunaire.

Le virus a fait 20 morts et près d'une centaine de malades depuis le début de l'année. Les décès ont été recensés à Shanghaï, dans la province voisine du Zhejiang et dans la province de Guangdong, dans le sud du pays. On dénombrait seulement 50 cas il y a une semaine.

Les fêtes du Nouvel An lunaire débutent officiellement vendredi et on s'attend à ce que les Chinois effectuent 3,6 milliards de déplacements à bord de trains et de bus bondés, souvent avec des poulets vivants à bord.

Les fêtes surviennent également cette année pendant l'hiver, la période pendant laquelle le virus est le plus actif.

Hong Kong avait lui aussi suspendu les ventes de volailles vivantes lundi, en plus d'interdir les importations d'oiseaux depuis le continent. Quelque 20 000 volailles ont aussi été tuées mardi.

L'Organisation mondiale de la Santé indique que rien ne permet de croire à une transmission aisée du virus de personne à personne, mais recommande une grande vigilance en raison des déplacements des fêtes et de la nature imprévisible du virus.

La fin de semaine dernière, les autorités de la province orientale du Jiangxi ont confirmé une deuxième victime du virus H10N8, une nouvelle souche capable d'infecter les humains. La victime de 55 ans se trouve dans un état critique. Une femme de 73 ans avait été tuée par le virus en décembre.

PLUS:pc