NOUVELLES
28/01/2014 05:16 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

La Bourse de Toronto récupère une partie des pertes des dernières séances

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi après avoir encaissé une série de fortes baisses en raison de l'inquiétude entourant les marchés émergents.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 105,37 points pour terminer la séance à 13 687,66 points. Les gains se sont répartis dans tous les secteurs du parquet torontois, qui avait culbuté d'un total de 400 points au cours des trois séances précédentes.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié à un nouveau creux de quatre ans et demi, avec un recul de 0,35 cent US à 89,64 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont aussi progressé, les opérateurs ayant fait fi d'un rapport témoignant d'une étonnante faiblesse des commandes de biens durables en décembre pour se concentrer sur la hausse de la confiance des consommateurs, qui se retrouve maintenant à son plus haut niveau depuis le mois d'août.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a pris 90,68 points à 15 928,56 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 10,94 points à 1792,5 points et que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 14,35 points à 4097,96 points.

Les marchés ont subi une correction au cours des quelques dernières séances en raison des inquiétudes entourant les marchés émergents, incluant le ralentissement de la croissance en Chine — la deuxième plus grande économie au monde.

Les investisseurs se sont montrés hésitants en raison des problèmes que connaissent les devises de la Turquie, de la Russie et de l'Inde, et ils se demandent quel impact aura sur elles la réduction de cadence du programme d'achats obligataires mensuels de la Réserve fédérale des État-Unis.

Les investisseurs se sont en outre montrés rassurés lorsque la banque centrale chinoise a injecté mardi davantage de liquidités dans les marchés financiers pour assouplir les conditions du crédit.

La banque centrale indienne a pour sa part haussé de façon inattendue ses taux d'intérêt pour stimuler sa devise en difficulté, tandis que des observateurs s'attendaient à ce que la banque centrale turque l'imite à la suite d'une rencontre d'urgence au sujet de sa politique monétaire.

Les gigantesques achats d'obligations réalisés par la Fed ces dernières années avaient fourni à ces pays d'importantes quantités d'argent sans grand effort. Mais la banque centrale américaine réduit actuellement ces achats d'actifs.

Plusieurs s'attendent à ce que la Fed diminue de nouveau mercredi ses achats mensuels de 10 milliards $ US pour les porter à 65 milliards $ US.

Par ailleurs, certains analystes estiment que les marchés nord-américains sont vulnérables à une correction maintenant que la Fed atténue la portée de son programme. Ce dernier est largement considéré comme le principal responsable de la progression des places boursières l'an dernier. Par exemple, le S&P 500 a avancé d'environ 30 pour cent en 2013. Cet indice affiche maintenant un recul d'environ 3,5 pour cent jusqu'à présent cette année.

Tous les secteurs du TSX ont avancé mardi. Du côté des métaux de base, ce gain a atteint 2,89 pour cent, même si le cours du cuivre a reculé de 1 cent US à 3,25 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a pris 85 cents à 27,73 $ tandis que celui de Thompson Creek Metals (TSX:TCM) a gagné 18 cents à 3,03 $.

Le groupe des technologies a progressé de 2,39 pour cent, l'action de BlackBerry (TSX:BB) ayant gagné 34 cents à 11,18 $ après que le fabricant de téléphones intelligents eut annoncé une série de modifications à son système d'exploitation.

Le cours du lingot d'or a cédé 12,60 $ US à 1250,80 $ US l'once à New York, mais le secteur aurifère a avancé d'environ 2,29 pour cent. L'action de Goldcorp (TSX:G) a pris 69 cents à 26,62 $, tandis que celle de Franco Nevada (TSX:FNV) s'est emparée de 1,72 $ à 52,03 $.

Le prix du pétrole brut s'est apprécié de 1,69 $ US à 97,41 $ US le baril à New York, et le secteur de l'énergie a grimpé de 1,05 pour cent. Le titre de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a avancé de 93 cents à 36,30 $.

PLUS:pc