DIVERTISSEMENT
28/01/2014 03:23 EST | Actualisé 28/01/2014 03:24 EST

Documentaire d'Annie St-Pierre: «Fermières» prendra l'affiche en avril

Courtoisie RIDM

Le documentaire Fermières, présenté en grande première en clôture des 16e Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), en novembre dernier, prendra officiellement l’affiche en avril prochain.

C’est ce qu’a indiqué la productrice Kim McCraw, de la boîte micro_scope, qui chapeaute le projet, lundi. Réalisé par Annie St-Pierre, Fermières se veut un portrait d’une forme d’identité féminine québécoise, basée sur la solidarité et l’engagement.

«Annie a suivi quatre fermières pendant un an, a expliqué Kim McCraw. Des femmes qui viennent, entre autres, de l’Abitibi, de la Gaspésie… Elle a aussi rencontré la présidente des Cercles de Fermières du Québec. Et, à travers leurs témoignages, elle démontre ce qu’on retient, aujourd’hui, de cette culture-là. Les fermières, ce sont nos mères et nos grand-mères, et elles nous ont légué un grand héritage. Par exemple, le tricot revient à la mode. Il reste quelques Cercles des Fermières un peu partout. C’est un documentaire sur les régions, sur d’où on vient où on ne vient pas en tant que femmes.»

«Ce n’est pas un film pour faire réagir, c’est plutôt doux, a ajouté Kim McCraw. On nous fait aimer ces femmes, qui ont travaillé très fort.»

Annie St-Pierre nous avait offert dans le passé les documentaires Jean-Pierre Ronfard : sujet expérimental et Migration amoureuse. De son côté, Kim McCraw a spécifié que Fermières est le premier documentaire produit par micro_scope, généralement plus active dans le domaine des long-métrages de fiction. L’entreprise avait toutefois proposé Se souvenir des cendres, un document complémentaire au film Incendies, de Denis Villeneuve, réalisé par Anaïs Barbeau-Lavalette, en 2010.

En 2014, Kim McCraw et son complice Luc Déry plancheront sur le montage de Tu dors Nicole, nouvelle œuvre de Stéphane Lafleur, dont on ignore encore la date de sortie, et qui pourrait être présentée dans quelques festivals à travers le monde. Ils accompagneront aussi le cinéaste et directeur photo André Turpin qui, 12 ans après avoir été encensé pour Un crabe dans la tête, rechaussera ses souliers de réalisateur avec Endorphine, le portrait d’une femme en trois époques, élaboré autour des thèmes de l’indifférence émotive, de la peur et de l’extase. Endorphine a reçu son financement de la SODEC à la mi-décembre dernier. Enfin, Whitewash, leur dernière production mettant en vedette Marc Labrèche et Thomas Haden Church, vient de faire son entrée dans les salles de la province.

À VOIR AUSSI:

Cinéma: les films qu'il ne faudra pas rater en 2014

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?